Au pays de Rosie Maldonne, tome 1 : Un palace en enfer de Alice Quinn

Synopsis : Sexy et grande gueule, Rosie Maldonne est une jeune mère de trois enfants qui a pour seules ressources les versements du RSA. Elle vit dans une vieille caravane, posée sur un terrain vague à quelques encablures de Cannes. Alors qu’elle se démène sans cesse pour trouver de l’argent, mettant en pratique son système D habituel, le destin finit par frapper à sa porte : un gros paquet de fric lui tombe dessus sans prévenir ! Dès lors, les ennuis commencent et les questions affluent : Qui est ce flic trop mignon qu’elle croise partout ? Pourquoi sa meilleure amie a-t-elle disparu avec son bébé ? Est-ce vraiment la mafia russe qui la pourchasse ?
Cet argent tombé du ciel lui ouvrira-t-il les portes d’un palace, ou celles d’un enfer ?

Mon avis :
J'étais curieuse de découvrir ce roman à la lecture du résumé. Et globalement j'ai passé un moment très sympathique avec Rose Maldonne, une jeune femme qui n'a pas la langue dans sa poche ni tous les fagots à l'abri mais qui ne s'en sort finalement pas si mal que ça... Il faut dire qu'elle pense ne pas avoir de chance mais que les évènements vont lui montrer le contraire de part ce qu'elle découvre et les rencontres qu'elle fait.

L'écriture de l'auteur est simple et nous entraine assez facilement à la suite de Rosie. Dès les premières pages on apprécie la jeune femme même si à mon gout elle a un peu tendance à s’apitoyer un peu trop sur son sort. Mais il faut dire qu'avec les enfants, ses capacités quelque peu limités (c'est elle-même qui le dit) et son emploi du temps chargé, elle n'a pas vraiment le temps de trouver du travail à 35h. Elle travaille un peu au black, vit du RSA et des allocations. Le jour où elle découvre des enveloppes pleines de liquide, sa vie va changer du tout au tout. J'ai bien aimé ce petit coup de chance qui va débloquer beaucoup de choses dans sa vie. C'est une amie fidèle, qui n'abandonne jamais un peu à la manière d'un chien qui rogne son os. Elle veut comprendre ce qui est arrivé à son amie Véro et va pour cela faire des choses interdites.

On a l'impression qu'elle est parfois un peu folle, j'ai bien aimé certaines de ses réparties même si je n'ai pas tout le temps ri. Le ton donné par l'auteur est sympathique et on sourit aux nombreuses situations cocasses qui émaillent la vie de Rosie (ou Cri Cri comme elle veut qu'on la surnomme). Il faut dire que les méchants de l'histoire prêtent eux aussi à rire et qu'on n'y croit pas plus de quelques secondes. Rosie a le don de déstabiliser même le plus grand méchant de part ses réflexions douteuses, idées qu'elle seule peut comprendre et sa façon de gueuler sur les gens même quand elle a tort. Les pages se tournent toutes seules et même si j'avais deviné certaines conclusions de l'aventure je dois dire que j'ai été totalement scotchée par la grande révélation.

Même si l'intrigue est simple, que les phrases sont simples et que les personnages le sont tout autant, on est happé par le récit et on veut savoir de quelle manière Rosie va s'en sortir, quelles vont être ses décisions et de quelle manière les relations avec les gens qu'elle croise vont évoluer. Certains passages sont un peu too much mais l'auteur a pris le parti d'être dans l'excès et ça fonctionne plutôt pas mal. Le final est dans le même état d'esprit, à savoir à la fois avec un brin de folie, un brin de sérieux et une grosse touche de Rosie. Curieuse de voir de quelle manière il pourrait y avoir une suite à ce premier roman !

En bref, un premier tome sympathique où l'humour, parfois too much, fait sourire et où on s'attache assez facilement à Rose. Les situations cocasses s'enchainent et même si j'avais deviné une partie de l'intrigue, le final a quand même réussi à m'étonner ! Je suis curieuse de découvrir la suite et de voir de quelle manière notre Rosie va s'en sortir !

Note : 15/20

A lire si vous aimez :
- les héroïnes marrantes, qui n'ont pas leur langue dans leur poche ni tous les fagots à l'abri

Passez votre chemin si vous n'aimez pas :
- un humour parfois "de trop"

Merci aux éditions Michel Lafon pour cette lecture rigolote !

Pour en savoir plus et lire d'autres avis :
Logo Livraddict

Commentaires

  1. Bonjour Mylène,
    Merci pour votre chronique bien sympathique.
    Je suis heureuse de voir que malgré son côté "too much"
    vous avez apprécié ma Rosie...
    Et de moment que vous avez un peu souri, mon but a été atteint.
    Mon ambition primordiale est de mourir plutôt que d'ennuyer un lecteur,
    et si en plus, je le fais sourire, c'est le Nirvana pour moi!
    à bientôt pour la suite
    Merci encore
    Alice Quinn

    RépondreSupprimer
  2. Je suis en train de le lire et je ne suis vraiment pas aussi enthousiaste que toi :s. Dés les premières pages, j'ai détesté Rosie. Elle me saoule avec ces apitoiements, on a l'impression que tout lui ai du. Ces pauvres gamins... Après côté histoire, pour le moment, je suis curieuse de voir où ça va allait.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Pour information, je modère les commentaires!
Si vous ne souhaitez pas que le votre apparaisse mais juste laisser une trace, merci de me le dire dans votre commentaire!
Merci d'être venu me rendre visite!