Iboga de Christian Blanchard

Synopsis : Pire que la peine de mort : la réclusion à perpétuité...
28 octobre 1980. Jefferson Petitbois, condamné à la peine de mort, est incarcéré à la maison d'arrêt de Fresnes. Pour rejoindre sa cellule dans le couloir de la mort, il croise la " Louisette ".
Comme un outrage à la dignité humaine, un doigt d'honneur à la vie, la guillotine trône au milieu de la cour.
Accompagné de deux gardiens, il la frôle et sent son odeur de graisse et de limaille.
Dix-sept ans ! Suffisamment grand pour tuer donc assez vieux pour mourir...
Deux ans auparavant, Jefferson avait rencontré Max, son protecteur et mentor. Iboga était alors entré en lui. Iboga l'avait rendu plus puissant. Immortel. Meurtrier.
Une fois, Max m'a dit quelque chose que j'ai compris plus tard : Si tu commences à mentir, mec, tu seras obligé de le faire tout le temps et tu seras piégé un jour parce qu'il y aura des incohérences, des trucs qui n'iront pas ensemble. En revanche, si tu dis la vérité, tu ne seras jamais mis en défaut.
J'ai dit la vérité aux flics, avocats, juges et jurés. J'ai pris perpète et failli avoir la tête tranchée.
Ce livre raconte la vérité... La vérité selon Jefferson Petitbois... Un homme trop jeune pour mourir.
Papier (299 pages) et numérique - A paraitre le 25/01/18 chez Belfond

Mon avis :
Je dois dire que j'ai été en premier attirée par la couverture et en découvrant le résumé, ma curiosité a été titillée. J'ai donc plongé dans cette aventure sans me poser de question mais elles sont venues au fur et à mesure que l'on vit cette histoire avec Jeff. D'ailleurs, vous pouvez retrouver une interview de l'auteur très intéressante qui parle de ce livre et de son inspiration. On rencontre donc Jefferson Petitbois alors qu'il se retrouve condamné à la peine de mort suite à plusieurs meurtres et à un viol. Jeff n'a que 17 ans, il s'est laissé embrigader par un homme bien plus âgé que lui mais il doit répondre de toutes les accusations. Isolé dans sa prison, attendant de faire les frais de la Louisette, celle qui donne la mort, il n'a plus vraiment d'espoir jusqu'au jour où son avocat commis d'office lui apprend que l'abolition de la peine de mort pourrait commuer sa condamnation en réclusion à perpétuité. Jeff commence alors à se poser des questions, il va rencontrer des personnes qui vont l'aider et d'autres qui vont l'enfoncer bien davantage, on finit par s'attacher à lui malgré l'horreur de ce qu'il a commis et on ne peut que se poser tout un tas de questions qu'il nous apporte lui-même sur un plateau. L'ambiance en huis clos de la prison est diablement bien faite et nous happe dès les premières pages pour nous recracher seulement une fois que l'on a tourné la dernière. 

On avance donc dans cette histoire sans réellement savoir à quoi s'attendre, on vit chaque jour en compagnie de Jeff, on le voit se lier d'amitié avec un gardien, en détester un autre, commencer à nourrir les petites souris qui sont son seul lien avec l'extérieur de sa cage et il va rencontrer d'autres personnes au fur et à mesure que les années passent. L'auteur réussit le tour de force de nous le rendre très humain, avec ses faiblesses et ses forces, on ne peut qu'admirer ses décisions, la façon dont il va au bout des choses et trouvent dans des thérapies diverses des échappatoires. Le côté psychologique de l'histoire est vraiment bien mené, on ne peut que se mettre dans la peau de Jeff malgré les horreurs qu'il a commises et on est choqués de ressentir ce genre de choses pour lui. J'ai d'ailleurs terminé ce roman en larmes alors que l'on y parle tout au long d'un tueur sadique, certes la proie d'un homme plus âgé et de ses drogues mais qui a quand même tué plusieurs hommes. On se pose donc des questions sur lui, j'ai aimé son évolution au fil des ans, la façon dont il arrive à laisser derrière lui certaines choses mais dont d'autres le hantent aussi. Je ne savais pas du tout vers quoi on allait se diriger, j'ai aimé être surprise par le final et je pense que ce livre m'aura marquée de bien des manières. 

En bref, on plonge dans la tête de Jeff, de la fin de son procès et sa sentence à la transformation de sa peine en réclusion à perpétuité. On le voit s'énerver, avoir peur, se lier d'amitié et changer au fil des années qui passent et qui apportent leur lot de surprises. J'ai aimé comprendre ce qui l'avait entrainé dans la spirale infernale du meurtre, les histoires qu'il nous raconte sur Max et bien évidemment sa façon de passer les années dans ce huis clos qu'est la prison. On fait un voyage dans une âme noire mais en même temps on arrive à "comprendre" au travers des mots de l'auteur, ce qui l'a poussé sur ce chemin. Inné ou acquis, les pensées de Jeff nous laisse avec des questions qui tournent longtemps dans nos pensées...

Note : 17/20

A lire si vous aimez :
- les anti héros, les meurtriers, plonger dans leur âme sans savoir à quoi s'attendre et en ressortir chamboulés

Passez votre chemin si vous n'aimez pas :
- la violence des actes et des paroles

Pour en savoir plus et lire d'autres avis :
Logo Livraddict


Aucun commentaire

Pour information, je modère les commentaires!
Si vous ne souhaitez pas que le votre apparaisse mais juste laisser une trace, merci de me le dire dans votre commentaire!
Merci d'être venu me rendre visite!