La désobéissante de Jennifer Murzeau

Synopsis : " En cette fin d'après-midi, l'épaisse pollution n'a pas eu tout à fait raison de l'éclat du crépuscule. Une douceur rose survit et se répand. Jeanne lui avait dit souvent la beauté des soirs d'été, la lumière qui décline, le rouge diffus qui se cache dans les nuages et s'étire dans leur souvenir. Bulle buvait les paroles, et jalousait. Car jamais elle n'avait pu contempler ce spectacle. Parce que ces soirs-là n'existaient plus, ils étaient obstrués. Le "secret des affaires' les avait étouffés. "
Paris, 2050. Bulle découvre, catastrophée, qu'elle est enceinte. Autour d'elle, le monde est un naufrage. Sous des dômes, les plus riches se calfeutrent, ignorant les misérables qui se débattent au dehors, rendus inutiles par l'automatisation. Le chômage a atteint 70%, la violence envahit les rues. Les plus dociles gobent leur Exilnox, les yeux voilés par des implants connectés. Sur les holordis, les murs, partout, brillent les pubs et les flashs info anxiogènes. Alors un enfant, là-dedans... Pourtant le garder, c'est refuser de se résigner. Avec une poignée de hackers, Bulle choisit la lutte.
C'est bien de notre époque dont il est question dans ce roman. Aussi acide et apocalyptique que lumineux et optimiste, il est une célébration du libre arbitre.
Papier (264 pages) - A paraitre le 5/01/17 chez Robert Laffont

Mon avis :
J'avoue, quand j'ai lu le résumé de ce roman, j'étais à la fois très curieuse et bien évidemment j'avais peur de ce que j'allais découvrir dans ce monde du futur pas si loin de nous. Il faut dire que l'histoire commence à notre époque, on découvre la mère de Bulle, Jeanne, qui fait un burn-out et se rend compte des creux dans sa vie. Et puis on retrouve Bulle dans un boulot qu'elle n'apprécie pas vraiment mais qui lui permet de vivre avec l'homme qu'elle aime alors que lui ne bosse pas. Le chômage est plus que présent en 2050, la pollution leur détruit petit à petit le corps s'ils ne se protègent pas avec des masques et certains privilégiés vivent dans des bulles, séparés du reste du monde, à l'abri loin de la déchéance qu'ils imaginent.... Il y a quand même des personnes lucides qui veulent changer les choses mais qui n'ont pas forcément le pouvoir de le faire. Et là se pose l'une des questions de ce roman, si chacun à sa petite échelle n'initie pas le changement, comment les choses pourront-elles changer un jour ?

J'ai adoré la façon dont cette histoire est amenée, le parallèle que l'on ne peut s'empêcher de faire avec le futur qui nous attend et la manière de réagir face à tout ça. Parce qu'en plus Bulle est enceinte mais elle sait qu'avec son salaire elle ne pourra pas l'élever correctement et comme elle l'entend. Elle a donc choisi une voie sans retour possible mais les événements font que sa vie va changer quand elle va prendre conscience de certaines choses qui l'entourent et enfin arrêter de suivre ce qu'on lui rabâche depuis son enfance. Des accrochages avec celui qu'elle aime, une lutte qui nait en son cœur et qui va se propager aux gens qui l'entourent, l'auteur nous plonge dans cette histoire entre drame et bonheur, entre catastrophe annoncée et prise de décision qui va tout bousculer. 

J'ai donc été happée par cette aventure, impossible de la lâcher avant de savoir si Bulle allait s'en sortir mais surtout de quelle manière, comment elle allait aller au bout de ses idées, si elle allait trouver les bonnes personnes pour l'aider et sauver celui qu'elle aime. On se pose tout un tas de questions, on ne peut s'empêcher bien évidemment de comparer avec notre monde actuel et ce qu'il pourrait devenir, l'auteur appuie souvent où ça fait mal et secoue le lecteur au travers des descriptions du monde de Bulle. Petit à petit on découvre des gens capables de réfléchir par eux-mêmes, de se libérer de ce qu'on leur a enseigné et de trouver des solutions. Certaines choses sont parfois un peu facile (d'ailleurs même eux le reconnaissent) mais on ne peut que comprendre ce qu'ils traversent et s’interroger à notre tour. Le final est positif et on se rend compte qu'il faut agir chacun à son niveau pour que les choses évoluent plus haut....

En bref, j'ai adoré le monde dans lequel nous plonge l'auteur, bien évidemment toutes les questions qu'il suscite et la façon que Bulle a d'agir et de réagir. Il lui faut plusieurs électrochocs pour comprendre qu'elle doit faire quelque chose pour elle et ceux qu'elle aime et va alors essayer d'entrainer dans son sillage plusieurs personnes pour créer un groupe qui va changer la donne... ou du moins essayer !!

Note : 17/20

A lire si vous aimez :
- les romans contemporains qui traitent d'un futur très proche

Passez votre chemin si vous n'aimez pas :
- les scenarii catastrophes

Pour en savoir plus et lire d'autres avis :
Logo Livraddict

Commentaires

  1. Après avoir lu Station Eleven cette semaine, je vais avoir besoin d'une pause de "mondes terribles" pour les prochains mois! Mais je prends quand même des notes!

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Pour information, je modère les commentaires!
Si vous ne souhaitez pas que le votre apparaisse mais juste laisser une trace, merci de me le dire dans votre commentaire!
Merci d'être venu me rendre visite!