La Pudeur Des Sentiments de Dalila Heuse

Synopsis : Louis Hanotte, peintre septuagénaire amnésique depuis plus de quinze ans, reçoit par la poste le roman autobiographique d’une femme dont il n’a jamais entendu parler auparavant. Poussé par la curiosité, il abandonne ses toiles afin de se plonger dans la lecture. Doriane Hector raconte son histoire d’enfant abusée dès l’âge de cinq ans par un père violent et autoritaire, qui fait voler en éclats toute la famille. Profondément troublé, Louis veut à tout prix découvrir le lien qui pourrait l’unir à cette inconnue.
Au même moment, dans un service de soins intensifs, Léa, une femme d’affaires de cinquante ans, lutte contre la mort suite à un terrible accident de voiture. Sa mère Marie la veille avec un dévouement surnaturel. Les deux femmes peuvent enfin se parler après tant d’années de non-dits.
Papier (297 pages) et numérique - Paru en juin 2016 chez Mazarine

Mon avis :
Je redoutais un peu cette lecture et en même temps j'étais "curieuse" étant donné tout le bien qu'on en dit. C'est surtout le côté inceste qui me faisait craindre le pire mais comme le nom de ce roman l'indique, on est vraiment dans la pudeur des sentiments même s'ils sont exprimés d'une manière parfaitement maitrisée par l'auteur. On alterne donc entre plusieurs personnages, on ne peut que chercher à comprendre ce qu'il se passe et on vit l'horreur au travers du récit d'une femme adulte qui revit les événements de sa petite enfance et de son adolescence. On ne sait pas vraiment où on va mais on apprécie Léa qui se bat pour sa vie suite à un accident de voiture et on ne peut qu'admirer Doriane qui construit sa vie petit à petit malgré les événements qui l'ont touchée et lui ont fait vivre des horreurs. On suit aussi les réactions de Louis à la lecture du manuscrit mystérieux qu'il reçoit dans sa boite aux lettres et qui raconte l'enfer qu'a vécu Doriane. On navigue donc entre passé et présent et petit à petit les pièces du puzzle se mettent en place, on comprend certaines choses, on vit l'horreur avec Doriane et on ressent les sentiments voilés qui en découlent. Chaque personnage est dans la retenue et on ne peut que frissonner à chaque fois que Doriane nous raconte son enfance et la manière dont elle s'en est sortie.

Je me suis donc laissée porter par cette histoire, j'ai eu la boule au ventre à plusieurs reprises, on ne peut que compatir et vouloir aider les personnages, on ressent bien la loi du silence qui pousse cette famille à garder le secret sur ce qui leur arrive. J'ai aimé la force de caractère de Doriane qui malgré tout ce qu'elle doit traverser arrive à faire ce qu'il faut pour protéger les siens. Mais aussi celle de Léa qui parle avec sa mère qui l'aide à aller de l'avant et à se battre pour sortir de l’hôpital et reprendre sa vie en main. Je dois dire que je n'avais pas du tout vu venir une certaine partie de l'histoire et j'ai eu à plusieurs reprises les larmes aux yeux, vivant chaque mot d'une manière intense au travers des mots de l'auteur. Je voulais savoir comment cette histoire pouvait bien "se terminer", si nos héroïnes allaient enfin trouver le chemin qui les mène là où elles désirent aller et comment le tout allait pouvoir se télescoper. C'est une aventure très difficile que nous fait vivre l'auteur grâce à une plume franche et entière, sans fioriture mais pleine de détails qui nous rendent les faits palpables. Le final est plein de surprises et on referme ce roman avec des sensations assez étranges mais qui nous font surtout nous poser tout un tas de questions...

En bref, si tant est que l'on puisse "aimer" ce genre de récit, j'ai apprécié ma lecture et la façon dont cette pudeur des sentiments bouscule beaucoup de certitudes. On ne peut qu'apprécier les personnages, en détester un et vivre cette aventure d'une manière assez étrange. Impossible de le lâcher avant d'en connaitre le dénouement et de voir ce que l'auteur nous réserve. Une histoire hors du commun que je suis "contente" d'avoir vécu.

Note : 17/20

A lire si vous aimez :
- le réalisme et la force des sentiments tus

Passez votre chemin si vous n'aimez pas :
- une histoire qui parle d'inceste

 http://www.numilog.com/fiche_livre.asp?ISBN=9782863744321&ipd=1017

Pour en savoir plus et lire d'autres avis :
Logo Livraddict


Share:

2 commentaires

Pour information, je modère les commentaires!
Si vous ne souhaitez pas que le votre apparaisse mais juste laisser une trace, merci de me le dire dans votre commentaire!
Merci d'être venu me rendre visite!