La déconfiture, tome 1 : Première partie de Pascal Rabaté

Synopsis : Juin 1940. La débâcle de l’armée française et l’exode pour des millions de civils. Les repères quotidiens ont éclaté. C’est le grand chaos. À travers le destin d’un simple bidasse, Pascal Rabaté raconte cet été de désordres et de bouleversements extraordinaires.
Papier (96 pages) - à paraitre le 25/08/16 chez Futuropolis

Mon avis :
C'est la première fois que je lis une BD qui se déroule durant la seconde guerre mondiale et qui en plus se passe en 1940, au moment où les français reculent et finissent par capituler. On suit donc des membres du 11ième (et d'autres régiments aussi) qui essayent de sauver les meubles tant bien que mal, qui ne veulent pas déserter sous peine d'être fusillés et croient encore un peu aux valeurs qu'ils défendent. On plonge facilement dans cette histoire et on vit cette déconfiture au travers des yeux d'un homme qui n'aspire qu'à une chose, retrouver sa femme et sa vie d'avant. On ressent facilement tous leurs sentiments, la peur et la haine de l'ennemi mais surtout la façon dont ils sont dépités de ne pas pouvoir combattre et gagner cette guerre (nous on a l'avantage d'en connaitre l'issue). Les dessins sont assez simples mais ils correspondent bien aux choses que l'auteur nous fait passer et aux différents sentiments qui jaillissent aussi bien des traits de crayons que des mots.

On se laisse donc porter par cette histoire, j'étais curieuse de voir de quelle manière ce premier tome allait se terminer et ce que l'auteur allait réserver à ses militaires. Les doutes, les petites joies mais surtout l'horreur des bombardements, de la fuite des civils, des nombreux morts qui émaillent le chemin, autant de choses qui se matérialisent devant nos yeux et nous permettent de toucher du doigt cette période noire de notre pays (même si on ne pourra jamais imaginer la réalité). Les mots de l'auteur sont francs et honnêtes, on ne peut que compatir à ce qui arrive aux personnages et espérer qu'ils s'en sortent. Ça n'est pas le cas de tout le monde, il n'y a pas de tendresse ni d'amour dans cette BD mais la vérité crue, et tout ce qu'elle a pu faire faire à des hommes qui n'avaient pas demandé ça. Je suis impatiente de lire la suite pour en savoir plus sur ce qui leur arrive d'autant que la fin de ce premier tome nous laisse frustrés.

En bref, le contexte de cette BD était une première pour moi et je ne regrette pas mon choix même si on ne peut pas dire que le moment passé avec est "bon". Il est surtout réaliste, nous plonge dans l'horreur de cette déconfiture, la fuite des militaires, la façon dont les civils les traitent, les morts qui émaillent le chemin et l'horreur qu'ils rencontrent à chaque tournant. Les dessins et les mots sont efficaces pour nous transmettre les images de cette période et je suis impatiente de lire la suite !!

Note : 17/20

A lire si vous aimez :
- les BD qui traitent de faits réels

Passez votre chemin si vous n'aimez pas :
- la violence, la guerre....

Pour en savoir plus et lire d'autres avis :
Logo Livraddict

Les articles sont regroupés chez Noukette cette semaine.

Share:

5 commentaires

  1. J'adore Rabaté ! Je compte bien lire son petit dernier !

    RépondreSupprimer
  2. Une BD qui pourrait me plaire :)

    RépondreSupprimer
  3. Je note ce titre de Rabaté aimant beaucoup son univers...

    RépondreSupprimer
  4. Je n'ai jamais lu Rabaté. Je découvrirai peut-être avec celui-ci :)

    RépondreSupprimer
  5. j'aime beaucoup Rabaté! je ne me poserai aucune question quand je croiserai cet album!

    RépondreSupprimer

Pour information, je modère les commentaires!
Si vous ne souhaitez pas que le votre apparaisse mais juste laisser une trace, merci de me le dire dans votre commentaire!
Merci d'être venu me rendre visite!