Gretel and the dark de Eliza Granville

Synopsis : Voici la sombre et fascinante histoire de deux mondes parallèles.
Vienne, à la fin du XIXe siècle. Josef Breuer – célèbre psychanalyste – est sur le point d’être confronté au cas le plus énigmatique de sa carrière. Trouvée près d’un asile d'aliénés, maigre, la tête rasée, la jeune fille prétend n’avoir pas de nom, pas de sentiments – d’être, en fait, une machine revenue pour tuer le Monstre. Intrigué, Breuer est déterminé à comprendre les racines de ses maux.
Quelque part en Allemagne, bien des années plus tard. Krysta est une petite fille dont la mère a mis fin à ses jours et qui tyrannise ses gouvernantes et son père, médecin dans un étrange dispensaire... Plongée dans le souvenir des contes de fées que lui racontait sa nounou d’antan, elle lutte pour trouver sa place quand, un matin, on découvre son père mort étranglé dans son lit. Désormais, la petite fille est véritablement seule au monde, sans rien ni personne pour la protéger.

Mon avis :
Deux choses ressortent une fois que la dernière page est tournée, tout d'abord un côté sombre, angoissant, stressant qui est maintenu par l'auteur tout au long du roman et ensuite un côté vraiment mystérieux avec l'intrigue qui finit par s'éclaircir d'un seul mot dans les dernières pages. Et là on finit par comprendre dans quoi on a été entrainés, ce que l'auteur nous a réservé comme conclusion à ce récit très sombre et tout "s'éclaire" dans la noirceur de ses propos.  Difficile de classer ce livre dans une catégorie mais le côté thriller psychologique est tellement bien fait que c'est "l'étiquette" que j'ai envie de lui coller et qui lui va très bien je trouve...

J'ai eu un peu de mal au début de ma lecture du fait de ma fatigue et des conditions (salon du livre) dans lesquelles je l'ai commencé d'autant que l'auteur nous maintient dans un flou artistique du début à la fin. Et puis petit à petit j'ai été emportée par l'histoire de ces deux enfants, Lilie la mystérieuse et Krysta la peste. On ne sait pas où on va mais l'horreur des faits se dessine au fur et à mesure que l'on avance dans cette histoire. On s'attache à ces deux jeunes filles très rapidement malgré le caractère irascible de Krista et les cachotteries de Lilie. On se pose des questions sur leurs vies et les mystères que l'auteur fait planer autour.

L'intrigue entre passé et présent est vraiment bien faite, on ne sait pas du tout où on est entrainés et même si certaines choses se dessinent assez vite on se dit seulement que non, on ne peut pas avoir raison, l'auteur n'a pas pu nous entrainer dans ce chemin-là. Et puis arrive la fin et ses réponses tant attendues... Je reste volontairement évasive parce que la force de ce livre est surtout basée dans la façon qu'a l'auteur de nous balader, de nous faire croire à beaucoup de choses et de nous couper l'herbe sous le pied. Les évènements se succèdent, on voit se dessiner des intrigues dans l'intrigue, au son des contes les plus sombres de notre enfance. J'ai adoré ce pan de l'histoire qui nous fait comprendre que malgré l'enjolivement des contes, ils cachent tous plus ou moins un côté obscur...

Les personnages sont parfois frustrants mais très attachants, on a pourtant envie d'en tuer certains pour leurs actes et leurs pensées, on ne sait jamais trop sur quel pied danser avec eux, on les trouve tour à tour agaçants et on les comprend, on se pose des questions sur nos réactions dans les mêmes situations et quand le final arrive, on comprend enfin, on a les larmes aux yeux, on espère que les choses vont se régler. J'ai adoré que l'auteur nous fasse part du "quelques années après", ça nous permet de quitter les personnages non pas sur un point très positif mais de savoir ce qu'ils ont fait de leurs vies après les évènements... Et quels évènements...

En bref, l'auteur nous plonge dans un océan de perplexité dès les premières pages. Entre passé et présent, on suit Lilie, la jeune fille amnésique qui dit être un robot et Krista, la jeune fille irascible et hautaine qui enchaine les drames. Puis on commence à voir se profiler l'horreur de la situation, ponctuée par les contes les plus sombres de notre enfance et on comprend où on va d'une manière tout à fait fantastique. Sombre, flippant, torturé, méchant, noir, déstabilisant, autant de mot qui ne sont pourtant pas suffisants pour porter le ressenti de ce roman....

Note : 17/20

A lire si vous aimez :
- les romans où on ne sait pas vers quoi on se dirige et qui nous donnent les clés à la toute fin

Passez votre chemin si vous n'aimez pas :
- rester dans le flou

Merci aux éditions Mirobole pour cette lecture déstabilisante....

Pour en savoir plus et lire d'autres avis :
Logo Livraddict

Commentaires

  1. Ce thriller me tente énormément :)

    RépondreSupprimer
  2. En effet, une lecture vraiment déstabilisante et comme toi, les débuts ont été un peu difficiles tant l'auteure nous laissait dans le flou (j'ai du relire deux fois ce chapitre dans les champs avec les 2 enfants et l'ombre, je n'y comprenais rien!). Mais quelle originalité, vraiment elle m'a séduite !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Pour information, je modère les commentaires!
Si vous ne souhaitez pas que le votre apparaisse mais juste laisser une trace, merci de me le dire dans votre commentaire!
Merci d'être venu me rendre visite!