Compromise de Judith McNaught

Synopsis : - Qui je suis ? C'est très simple : l'homme que vous allez épouser !
- Je vous en prie, supplie Elizabeth, impuissante. Je ne comprends rien et j'ignore ce que vous voulez.
- Vous. Et vous me voulez aussi.
Il se penche vers elle, ses lèvres effleurent la naissance de son cou. Bouleversée par la tendresse de ses caresses, Elizabeth s'abandonne aux délices de ce baiser passionné. Pour déchanter bien vite ! Thornton n'a jamais voulu l'épouser. Il n'est qu'un vil aventurier qui espère juste l'attirer dans son lit. Quand il a su qu'elle n'avait pas le sou, il a bien vite changé d'avis.
Humiliée, Elizabeth refuse de revoir l'odieux coureur de jupon, mais son cœur ne peut oublier.

Je tenais tout d'abord à remercier les éditions J'ai Lu pour m'avoir permis cette découverte qui malheureusement sonne la fin de ma PAL, j'ai adoré cette romance historique et j'en redemande !
Mon avis :
Les personnages : Elizabeth a 17 ans quand elle fait son entrée dans le monde fastueux de la bonne société de Londres. En un mois, elle a 15 demandes en mariage et choisi de se fiancer à l'un d'eux. Mais lors d'une partie à la campagne elle rencontre un homme, Charles, qui va changer sa vie, en bien et en mal. Elizabeth est une femme forte, pondérée, réfléchie, intelligente et surtout très belle. Elle est sûre d'elle, de ses capacités et de la "non utilité" d'un homme dans sa vie, son père et son frère étant ceux qui l'ont conduite à la ruine. Mais son oncle qui finance en partie ses terres veut absolument qu'elle se marie, et à un bon parti pour en tirer de l'argent. Elle va alors ruser pour qu'il ait l'impression qu'elle entre dans son jeu mais sur sa route va réapparaitre Charles. En sa présence elle est souvent piquante, osant dire ce qu'elle pense et répondre aux méchancetés qu'il ose proférer ! J'ai adoré son caractère, sa façon bien à elle de voir les choses et de prendre la vie à bras le corps alors qu'elle n'est sensée être qu'une femme (beaucoup d'hommes ne les voient que futiles et agréables à regarder en tapisserie à cette époque là).
Charles n'est pas comme cela. Il cache un lourd passé qui fait qu'il est plutôt rustre avec les gens qui veulent l'approcher et qui tentent de l'aimer. Il a été blessé par la réaction d'Elizabeth lors de leur première rencontre et du coup il est plutôt désagréable par la suite... Pourtant c'est un homme bon, généreux et altruiste malgré le tableau que certains peuvent en faire. Il est capable de faire beaucoup de choses pour celle qu'il aime mais le jour où il est trahi il ne pardonne pas. Ses origines Ecossaises remontent alors à la surface.
Ils forment un couple qui n'a rien de conventionnel pour l'époque mais j'ai justement adoré les rencontrer dans ce cadre et voir le cadre qu'ils se sont eux-mêmes créé !

Ce qui m'a plu : L'envie de romance est assez forte en ce moment et ce "Compromise" a parfaitement comblé cette envie. Elizabeth est sur la paille, obligée par son oncle à trouver un mari très vite si elle ne veut pas perdre la propriété familiale. D'ailleurs ce dernier contacte ses anciens prétendants dont peu sont finalement intéressés par Elizabeth étant donné le scandale qui l'a éclaboussé deux années auparavant. Les premières pages sont consacrées à nous narrer le passé d'Elizabeth (qui a maintenant 19 ans). On apprend donc à la connaitre et surtout à l'apprécier car il s'agit vraiment d'une jeune fille agréable, intelligente, sûre d'elle mais qui sait aussi quelle est la "place" de la femme à son époque. Elle est assez "fourbe" pour faire comme si elle était niaise et avoir beaucoup de choses qu'elle désire. Mais pourtant son attirance pour Charles va la faire se conduire de la pire des manières et va jeter l'opprobre sur elle et sa famille. 
Son frère va la quitter en lui laissant des dettes tout comme son père à sa mort. Mais malgré tout, elle va essayer de s'en sortir et surtout de garder Havenhurst, la propriété familiale. J'imagine sans peine au travers des descriptions qu'elle en fait cet endroit qui m'a un peu fait penser à la façon dont Scarlett regarde Tara dans Autant en emporte le vent. J'ai aimé déambuler dans ses couloirs et ses jardins et voir de quelle manière Elizabeth traite ses employés. Peu sont restés après la débâcle mais le noyau qui l'entoure lui est fidèle, jusqu'au bout ! 
Sa relation avec Charles est pour le moins tumultueuse. A seulement 17 ans, on ne se rend pas bien compte de ce qu'il faut faire ou ne pas faire surtout quand des soi-disant amies mal intentionnées jouent des tours pendables. Il n'est pas de noble naissance et elle doit épouser quelqu'un qui lui fera regagner son rang mais l'attirance qu'ils ressentent l'un pour l'autre est flagrante. De non-dits en mal entendus, leur relation va évoluer au fur et à mesure que l'on tourne les pages. J'ai adoré les voir réfléchir, voir agir les gens de leur entourage pour les réunir et malgré toutes les embuches les voir s'aimer vraiment.
L'auteur a su m'amener dans leur monde et me prouver que malgré les difficultés, l'amour parfois arrive tout de même à triompher de tout.
En bref, Charles et Elizabeth sont deux personnes adorables que j'ai été ravie de rencontrer et d'apprendre à connaitre. L'auteur nous les présente d'une agréable manière et je n'ai pas pu lâcher ce livre avant d'en connaitre la fin, les rebondissements étant nombreux ! 

Ce qui ne m'a pas plu : Alors que j'ai trouvé Elizabeth très intelligente tout au long du livre, un moment m'a passablement énervé car l'auteur la fait devenir stupide et l'empêche de réfléchir 5 minutes. Heureusement que ce moment reste assez court et que l'on retrouve vite la Elizabeth que j'ai adoré !

Note : 17/20

A lire si vous aimez :
- Les romances historiques dont le côté un peu niais des romances n'est presque pas présent.

Passez votre chemin si vous n'aimez pas :
- Les sentiments, les côtés compliqués d'une relation, l'Amour avec un grand A...

Pour en savoir plus et lire d'autres avis :
Logo Livraddict

2 commentaires

  1. Grrrrrrr, je te hais. Typiquement le genre de romance qui peut me plaire, après il y des détails qui peuvent l’agacer, comme les non-dits... mais après, à voir comment c'est mené et la globalité du récit, si les défauts ne sont au final pas pesant. Le synopsis est marrant.

    RépondreSupprimer
  2. Une romance pas niaise, c'est pour moi :)
    Bises

    RépondreSupprimer

Pour information, je modère les commentaires!
Si vous ne souhaitez pas que le votre apparaisse mais juste laisser une trace, merci de me le dire dans votre commentaire!
Merci d'être venu me rendre visite!