Tchikan de Emmanuel Arnaud et Kumi Sasaki

Synopsis : Le harcèlement des femmes dans les transports en commun, et tout particulièrement des très jeunes filles, est une réalité quotidienne largement taboue au Japon.
On appelle « tchikan » ces prédateurs et leur forme d'agression sexuelle par attouchement. Ce sont des hommes ordinaires, de tout âge, des salaryman en costume cravate, qui opèrent dans la foule compacte aux heures de pointe. Personne ne les voit ou ne veut les voir, et les familles, tout comme la société, restent dans le déni de cette violence masquée.
Kumi Sasaki en a été victime toute son adolescence, dès l'âge de douze ans, et c'est son histoire à hauteur d'enfant, illustrée de ses dessins, qui nous est racontée ici.
https://www.cultura.com/tchikan-9782362801884.html#ae87Papier (126 pages) et numérique - Paru en octobre 2017 chez Thierry Marchaisse

Mon avis :
Témoignage au combien d'actualité quand on voit les #metoo fleurir en ce moment sur les réseaux sociaux, Kumi nous transmet tout ce qu'elle a vécu au Japon et ce que vivent encore des centaines de jeunes filles tous les jours dans les transports. Elle a maintenant plus de 30 ans mais elle se rappelle comme si c'était hier tout ce qu'elle a du subir dans des transports en commun bondés à cause de ces tchikan, ces hommes qui n'ont à priori rien de mieux à faire que d'attoucher des jeunes filles voir même des femmes et d'y prendre plaisir. J'avoue, je suis restée sur les fesses en découvrant ce témoignage, il faut dire que pour ma part, ayant toujours vécu dans un petit village / de petites villes, je n'ai jamais eu à prendre les transports en commun et je n'ai pas trop eu à subir des remarques sexistes, de nature sexuelle ou autre. C'est donc atterrée que j'ai lu cette histoire, d'une part à cause de tout ce que Kumi a subi et d'autre part à cause de l'absence de réaction de ses parents (surtout de sa mère) ou des pouvoirs publics qui devraient être là pour soutenir les victimes de ce genre d'abus. Mais il faut dire que dans un train bondé, les uns entassés sur les autres, il n'est pas facile de voir ce qui se passe entre deux corps... il suffirait pourtant que ces personnes osent dire ce qu'elles ont vécu, tout comme Kumi l'a fait, pour que peut être (et je dis bien peut être) les choses changent dans le bon sens. C'est donc un témoignage affligeant que nous dévoile Kumi et même si on sait que ça se passe de nos jours, j'en reste toujours aussi choquée. Un livre à lire et à faire lire !

En bref, j'ai trouvé ce témoignage totalement affligeant dans le sens où cette jeune fille subit des chose qui ne devraient jamais arriver. C'est dont atterrée que j'ai lu cette histoire et je souhaite à toutes les personnes victimes de ces actes de pouvoir témoigner et être entendues.

NB : je ne peux pas le noter comme je le fais d'habitude, c'est un témoignage qu'il faut découvrir.

Pour en savoir plus et lire d'autres avis :
Logo Livraddict

Aucun commentaire

Pour information, je modère les commentaires!
Si vous ne souhaitez pas que le votre apparaisse mais juste laisser une trace, merci de me le dire dans votre commentaire!
Merci d'être venu me rendre visite!