Le Fossoyeur de Adam Sternbergh

Synopsis : «Tous les cimetières sont pleins, depuis longtemps.» Il se fait appeler Spademan, le Fossoyeur, presque un nom de super-héros. Vous ne saurez jamais son vrai nom. Il a été éboueur. Un jour, il a trouvé un bébé dans un sac-poubelle. Quelques années plus tard, sa femme est morte dans la série d'attentats radioactifs qui a vidé New York de ses habitants. C'était il y a longtemps : une autre vie. Maintenant, Spademan est tueur à gages. Il est resté dans les ordures, mais son salaire a considérablement augmenté. Il n'est pas sexiste : homme, femme, il s'en fout. Vos raisons, il s'en fout. D'ailleurs, le fric aussi il s'en fout. Et quand on lui demande de tuer la fille du richissime prédicateur T K Harrow, une gamine qui vient tout juste d'avoir dix-huit ans, il n'y voit aucun problème. Mais dans la toile de Harrow, pour la première fois de sa sinistre carrière, Spademan n'est pas la plus grosse araignée.

Mon avis :
J'étais très curieuse de découvrir ce roman grâce à ce résumé qui donne envie de découvrir les cartes avec lesquelles jouent les personnages et leur manière de les abattre. Si j'ai trouvé la couverture très réussie et que le récit correspondait bien à ce que j'en attendais, j'ai été déstabilisée à cause d'une chose qui m'a gâchée une bonne partie de ma lecture, l'absence de délimitation des dialogues et l'absence de tiret dans ceux-ci. Il a fallu à plusieurs reprises que je remonte dans la page que j'étais en train de lire pour comprendre de quoi il s'agissait et qui parlait... Alors manque de concentration ou autre chose, il en est que je n'ai  pas réussi à m'intégrer suffisamment au récit pour apprécier réellement les personnages alors que l'écriture de l'auteur donne un rythme excellent à son histoire et que l'on ne s'ennuie jamais. 

On plonge donc dès les premières pages dans l'horreur que nous décrit l'auteur. La guerre, la famine et d'autres évènements ont précipité New York dans le malheur. On découvre donc Spademan dont on ne connait pas le vrai nom en train de tuer des personnes pour gagner sa vie. Sa seule règle, pas d'enfant lors des contrats qu'il passe le plus souvent par téléphone. On lui demande de trouver et de tuer une jeune fille qui vient d'avoir 18 ans, fille d'un célèbre prédicateur... sauf que rien ne va se passer comme d'habitude et cette mission va très vite tourner au fiasco tout en semant de nombreux morts dans son sillage. J'ai adoré le postulat de départ mais été vraiment trop focalisée sur les dialogues, je n'ai jamais vraiment réussi à me sortir de cet imbroglio qui fait que je devais revenir en arrière.

Pourtant les pages se tournent assez facilement, on est curieux de voir de quelle manière les choses vont tourner pour Spademan. La tension est bel et bien présente du début à la fin, j'ai été prise par l'intrigue et je voulais à tout prix savoir où on se dirigeait (d'ailleurs pour ça que je n'ai pas abandonné). Les rebondissements sont nombreux tout comme les implications dans cette poursuite pas comme les autres. J'ai apprécié le monde futur qui nous est décrit même si j'ai trouvé que les choses étaient très dures et que je n'y vivrais pour rien au monde. On a vraiment l'impression de vivre les évènements avec les personnages, j'ai assez régulièrement sursauté et j'ai été surprise par des retournements de situation et surtout la vision de tout un chacun....

J'étais curieuse de voir ce que le final allait nous réserver et ce côté-là ne m'a pas déçue, dommage que je n'ai pas réussi à vraiment m'intégrer complétement au récit pour ressentir de l'empathie pour les protagonistes qui vivent des choses assez violentes. Le dénouement est assez conforme à ce que l'on pouvait en attendre, à ce qu'il parait il s'agit d'un premier tome, à voir si je me décide à lire la suite ou pas mais j'ai peur de retomber dans les mêmes travers qui ne m'ont pas plus ici....

En bref, si j'ai beaucoup aimé le monde imaginé par l'auteur, j'ai eu du mal à m'attacher aux personnages et j'ai été surtout très déstabilisée par l'absence de tiret qui normalement définissent les dialogues. Il a plusieurs fois fallu que je revienne un peu en arrière pour comprendre que quelqu'un parlait, qui et pourquoi..... Heureusement l'intrigue m'a tenue en haleine, j'aurais été encore plus déçue sinon.

Note : 14/20

A lire si vous aimez :
- les histoires de tueur, les courses contre la montre et l'attachement d'un être sans attache à une jeune fille.

Passez votre chemin si vous n'aimez pas :
- être totalement perdu dans le récit du fait de l'absence de tiret dans les conversations (enfin pour ma part ça m'a complétement déstabilisée)

Merci aux éditions Denoel pour cette lecture, Le fossoyeur (Shovel ready), Adam Sternbergh, parution le 13 mai 2015.

http://www.numilog.com/fiche_livre.asp?ISBN=9782207124147&ipd=1017

Pour en savoir plus et lire d'autres avis :
Logo Livraddict

3 commentaires

  1. Ah oui le format n'est pas le plus facile et si tu n'accroche pas trop aux personnages c'est toujours compliqué...

    RépondreSupprimer
  2. Héhé, tiens, je n'aurais pas pensé qu'un tel livre aurait pu te plaire... entre lui et les zombies, finalement, tu es prête à tout. (t'as essayé T'choupi ?)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. nan pas encore mais avec deux nièces on ne sait jamais.......... :P

      Supprimer

Pour information, je modère les commentaires!
Si vous ne souhaitez pas que le votre apparaisse mais juste laisser une trace, merci de me le dire dans votre commentaire!
Merci d'être venu me rendre visite!