Le peuple des rennes, intégrale de Megan Lindholm

Synopsis : Dans un univers désolé où le froid et la nuit règnent en maîtres, une femme hors du commun, Tillu, la guérisseuse, se bat pour protéger son fils, l’inquiétant Kerleu.
Fuyant le chaman Carp qui désire lui voler son fils pour en faire son apprenti, elle s'installe loin des hommes, à l'écart, bien décidée à aider son jeune Kerleu à devenir un homme. Jusqu'au jour où elle aperçoit deux chasseurs dans le vallon. La chasse tourne mal, l'un d'eux est blessé. Comprenant vite que sans son aide, il risque de mourir, Tillu n'a d'autre chois que d'aller le sauver et de les héberger pour la nuit. Elle apprend qu'ils appartiennent à une tribu, installée non loin de là : le peuple des rennes.

Je tenais tout d'abord à remercier les éditions Pré aux clercs pour cette lecture qui sort de mes sentiers battus.
Mon avis :
Les personnages : Tillu est une jeune femme guérisseuse. Elle va de village en village, là où on a besoin d'elle et surtout là où les gens tolèrent son étrange fils, Kerleu. Elle fait tout pour essayer de le protéger à la fois des autres et de lui-même parfois au mépris des désirs de Kerleu. Elle est forte, intelligente et apprend vite, comment s'en sortir, comment se nourrir... Elle est plutôt sauvage et se méfie des gens qu'elle rencontre. Elle a eu un passé difficile et le côté étrange de Kerleu ne l'aide pas pour se faire accepter. Son métier de guérisseuse par contre est un bien pour tout le peuple des rennes qu'elle rencontre et ils les acceptent, elle et son fils. Ce dernier est vraiment déroutant, tantôt lucide tantôt divaguant, on apprend pourtant à l'aimer et on aimerai le protéger comme Tillu. Leur rencontre avec Heckram marquera un tournant dans leur vie. C'est un homme bon et généreux qui ose le regard étrange de Kerleu et en fait son ami sans jamais le juger. Le jeune garçon se transforme grâce à cette relation, il ose davantage de choses. Ces personnages sont vraiment très attachants et on prend beaucoup de plaisir à apprendre à les connaitre plus en avant. Quant à Carp le chaman, c'est un homme que l'on apprend à détester dès les premières pages et on se doute bien vite qu'il ne va pas laisser tomber et accepter l'abandon de Tillu et son fils.

Ce qui m'a plu : Il s'agit d'une réédition des deux tomes d'une des premières sagas de Robin Hobb. C'était ma première rencontre avec l'auteur ce qui m'a permis de me familiariser avec son écriture et la façon qu'elle a de présenter ses personnages et les lieux qu'ils arpentent. Le tome 1 de l'assassin royal m'attend dans ma pile à lire.
Dès les premières pages le décor est planté, Tillu décide de quitter la tribu dans laquelle elle est guérisseuse pour fuir Carp le chaman qui s’intéresse de trop près à son fils. Vont alors commencer des jours d’errance jusqu'à ce que Tillu trouve un endroit où planter la tente. Un environnement préhistorique et hostile, des chasseurs, des conditions de vie difficile sont autant d'obstacles que Tillu doit appréhender.
C'est une jeune femme intelligente qui apprend vite les rudiments de la survie. On prend beaucoup de plaisir à voir son évolution, d'abord dans leur vie en solitaire avec son fils puis ensuite avec le peuple des rennes. La fresque dépeinte par l'auteur défile devant nos yeux à la manière de peintures rupestres que l'on imagine sans peine. J'ai trouvé que les relations entre les hommes, leurs façons de faire, leurs guerres et leurs amitiés étaient vraiment très bien décrites et nous permettaient de plonger dans le récit assez facilement.
En bref, les personnages attachants et les passages vraiment intéressants n’effacent pas les longueurs qui m'ont malheureusement vraiment fait peiner lors de ma lecture.

Ce qui ne m'a pas plu : J'ai eu beaucoup de mal à rentrer dans le récit du fait de longueurs qui m'ont grandement freinées. Si la quête qu'entreprend Tillu pour écarter son fils de Carp est louable, elle est décrite en long en large et en travers... Dès lors qu'ils rencontrent le peuple des rennes cela devient un peu plus intéressant pour ensuite retourner dans les travers du début, les longueurs. Peut être que je n'ai plus l'habitude de lire des récits de fantasy où l'auteur prend vraiment du temps pour placer à la fois ses personnages et les lieux mais j'ai vraiment eu du mal avec certains passages alors que d'autres étaient vraiment intéressants et les personnages attachants. Ça a donc été mon plus gros problème d'autant plus que ce livre fait pas loin de 700 pages !

Note : 12/20

A lire si vous aimez :
- les histoire préhistoriques et les voyages initiatiques spirituels
- les personnages complexes mais attachants vivant dans un monde très éloigné du notre

Passez votre chemin si vous n'aimez pas :
- les récits qui trainent un peu en longueur et où il ne se passe pas grand chose durant des pages...

Pour en savoir plus et lire d'autres avis :
Logo Livraddict

5 commentaires

  1. Si ça peut te rassurer, je l'ai lu aussi il y a 2 ans et j'avais moins accroché qu'avec "L'assassin royal". Avec cette série là, tu vas te régaler ;)

    RépondreSupprimer
  2. Bah perso, je suis en plein dans Le Peuple des Rennes, et j'accroche bcp plus qu'avec L'Assassin Royal que j'ai trouvé d'un ennui mortel -_-' Après, c'est pas le même genre, mais je trouve même que le style d'écriture est bcp plus agréable dans Le Peuple.
    Tout est affaire de goût ^^

    RépondreSupprimer
  3. Je n'ai rien lu de Robin Hobb... mais je pense que commencerai par l'assassin royal pour découvrir... tu ne me tentes que moyennement avec ce titre.

    RépondreSupprimer
  4. Il est vrai que cette lecture contient un peu trop de longueurs, mais j'ai adoré avoir une lecture qui sort un peu des sentiers battus comme tu dis ;)

    RépondreSupprimer
  5. Je trouve que ton image de blog colle parfaitement avec ce livre. On dirait qu'ils arrivent à Cataclysme :))
    Mon avis sortira la semaine prochaine ;)

    RépondreSupprimer

Pour information, je modère les commentaires!
Si vous ne souhaitez pas que le votre apparaisse mais juste laisser une trace, merci de me le dire dans votre commentaire!
Merci d'être venu me rendre visite!