Carbon Diaries 2015 de Saci Lloyd

Synopsis : Laura Brown est une adolescente insouciante, jusqu'à la Grande Tempête qui a dévasté l'Angleterre. Depuis, elle a dû renoncer à tout ce qu'elle aimait : jouer dans son groupe punk, prendre un bon bain chaud, discuter toute la nuit sur son téléphone portable ...
Et tout cela à cause des restrictions d'énergie imposées par le gouvernement ! Désormais chacun doit gérer un nombre de points "Carbone", ce qui rend la vie infernale. Mais Laura trouve la parade : confier à son journal ses aventures tragi-comiques dans un monde qui pourrait bien, un jour, devenir le nôtre ...

Je tenais tout d'abord à remercier Pocket Jeunesse pour cette découverte. (fiche du livre ici )
Mon avis :
Les personnages : Laura est une jeune fille banale à qui il arrive des choses pas banales (tout comme toutes les personnes vivant en Angleterre en cette année 2015). Elle joue dans un groupe, écrit de la musique, est amoureuse d'un garçon qui ne la voit pas vraiment et n'est pas très bonne élève. On apprend à la connaitre au travers de ses réflexions sur ce qu'elle traverse à la suite de la décision du gouvernement anglais de limiter les émissions de CO2 dans l'air.
Elle ne s'entend pas vraiment bien avec sa sœur, sa relation avec ses parents est pour le moins conflictuelle mais heureusement que son meilleur ami Adi est un gentil garçon qui la soutient quelques soient ses décisions.
C'est une famille qui part à la dérive en même temps qu'elle se voit redresser pour utilisation abusive de carbone. Le père perd son travail, la sœur fait n'importe quoi et la mère finit par péter un câble face à tout ceci.
Les personnages sont un peu caricaturaux dans leur façon de finalement gérer la crise. On ne s'y attache pas vraiment même si au travers de ce qu'ils vivent on se sent quand même concernés !

Ce qui m'a plu : Construit à la manière d'un journal intime, écrit par Laura, une adolescente de 16 ans, ce livre nous emporte dans les travers de nos sociétés de consommation. Étant donné les dégâts produits par les humains, l'Angleterre décide de mettre des quotas de carbone à chaque habitant.
200 points par mois que chacun peut dépenser en chauffage, eau chaude, préparation des repas, etc...
Grâce aux descriptions de Laura, on s'imagine sans peine ce que vit et traverse cette famille de 4 personnes. Il devient compliqué de se déplacer ne serai-ce que dans sa propre ville donc les voyages en avion ne sont réservés qu'à une élite.
On passe par toutes les phases, au départ la famille ne fait pas spécialement attention à ce qu'ils consomment jusqu'au jour où ils se font rattraper par la police du carbone. Ils sont alors obligés de développer des énergies alternatives, de faire des économies, de se mettre dans l'élevage d'animaux.
On s'imagine donc sans peine les sentiments qui les assaillent, ce qu'ils sont obligés de faire pour survivre (sans parler de vivre) en espérant que leur exemple serve de leçons aux autres pays du monde et qu'ils en viennent à ce genre de décisions.
Les pages se tournent toutes seules au rythme des jours et des mois qui passent. L'année 2015 est une année difficile pour la famille Brown mais on se dit que malgré tout, ils s'en sortiront (ou du moins on l'espère)
En bref, une fresque satirique sur ce que pourrait devenir notre monde et sur les effets de la diminution de nos activités dépensières en carbone sur nos habitudes de consommateur. Dommage que la partie moralisatrice finissent par prendre une part un peu trop importante sur la réalité des choses. 

Ce qui ne m'a pas plu : Ce livre pourrait passer pour un avertissement sur ce qui pourrait un jour nous arriver. Mais l'auteur l'a rendu parfois trop moralisateur et du coup moins crédible que ce à quoi on pourrait d'attendre. J'ai aussi eu du mal à m'attacher aux différents personnages et en particulier à Laura qui est une jeune fille assez agaçante et qui a de nombreux travers bien exprimés par l'auteur...

Note : 15/20

A lire si vous aimez :
- Les histoires traitant de sujets d'actualité
- les scénarios catastrophes

Passez votre chemin si vous n'aimez pas :
- Les livres qui sont un peu moralisateurs même si l'intention de départ est louable et tirée d'un fait réel.

Pour en savoir plus et lire d'autres avis :
Logo Livraddict

5 commentaires

  1. Je viens de le finir aussi, mon avis sera en linge demain, il faut encore que je finisse mon avis.
    Je l'ai trouvé un tout petit peu moins bon que "Chroniques de la fin du monde", je trouve que l'auteur survole ce qui pourrait se passer et qu'il ne va pas jusqu'au bout de la catastrophe. Dans "Chroniques de la fin du monde" on sent bien les manques et l'isolement des gens, on sent aussi le poids de la catastrophe, ici ça reste trop en surface et aussi comme tu le dis si bien trop moralisateur !!!
    Ceci dit, c'est un très bon livre, je me suis régalée !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai commencé Chroniques de la fin du monde en VO et je n'ai pas vraiment accroché :S ! Va falloir que je m'y remette un jour :)

      Supprimer
  2. Tu as quand même plus aimé que moi ! =)

    RépondreSupprimer
  3. J'ai été tentée jusqu'à ce que je voie je mot "moralisateur". Du coup, non, impossible. Je vais avoir le goût de jeter le truc par la fenêtre!

    RépondreSupprimer
  4. tu me donnes envie là.....
    comme si ma pal n'étais pas assez étendue lol...
    bisous

    RépondreSupprimer

Pour information, je modère les commentaires!
Si vous ne souhaitez pas que le votre apparaisse mais juste laisser une trace, merci de me le dire dans votre commentaire!
Merci d'être venu me rendre visite!