Kaleb, tome 1 de Myra Eljundir

Synopsis : C’est si bon d’être mauvais…
SAISON 1.
À 19 ans, Kaleb Helgusson se découvre empathe : il se connecte à vos émotions pour vous manipuler. Il vous connaît mieux que vous-mêmes. Et cela le rend irrésistible. Terriblement dangereux. Parce qu’on ne peut s’empêcher de l’aimer. À la folie. À la mort.
Sachez que ce qu’il vous fera, il n’en sera pas désolé. Ce don qu’il tient d’une lignée islandaise millénaire le grise. Même traqué comme une bête, il en veut toujours plus. Jusqu’au jour ou sa propre puissance le dépasse et ou tout bascule… Mais que peut-on contre le volcan qui vient de se réveiller?

Je tenais tout d'abord à remercier la Collection R pour m'avoir permis de faire cette découverte !
Mon avis :
Les personnages : Kaleb est un garçon de 19 ans qui a souvent déménagé dans sa vie. Son père avait été prévenu quand il l'a récupéré suite à la mort de sa mère qu'il fallait souvent changer d'air et ne jamais revenir en France, qu'il était question de vie ou de mort. C'est pourtant à Paris que nous le retrouvons. Il a des excès de colère qui lui valent d'être renvoyé du lycée. Tombeur, amateur de bonnes choses, il ne fait pas spécialement attention aux autres. Jusqu'au jour où il se rend compte de ce don qu'il a depuis son enfance mais qui ne se déclare réellement que maintenant.
Sa relation avec son père est assez conflictuelle, ils ont de plus en plus de mal à se comprendre d'autant plus que Kaleb lui cache beaucoup de chose. Les découvertes qu'il fait sur un forum, le fait de savoir qu'il est traqué et l'absence de confiance en son entourage sont autant de choses qui le rendent fragile et sensible à ce qui l'entoure.
Le colonel Bergsson, responsable du réseau Sentinel est à sa recherche depuis sa naissance. Maintenant qu'il l'a retrouvé, il jubile de savoir de quel côté, bon ou mauvais, Kaleb va tomber. C'est un homme exécrable, méchant, imbu de lui même et sûr de son rôle dans l'ordre des choses. Son assistante est intrigante dès qu'il lui laisse prendre la main sur leurs recherches.
Ce trio est pour le moins étonnant et évolue beaucoup entre la première et la dernière page, l'auteur nous faisant des révélations au fur et à mesure que l'on avance dans l'histoire...

Ce qui m'a plu : On entre directement dans le vif du sujet. Coup de sang de Kaleb, il casse la gueule à un camarade de classe. C'est alors la descente aux enfers pour lui, il ne sait pas ce qu'il lui arrive, il sent que quelque chose de différent est en train de se passer et commence à l'appréhender. Plutôt peureux malgré la grande confiance qu'il a en lui, c'est un personnage plein de contradictions et qui évolue beaucoup au fil de l'histoire.
Les pages se tournent très facilement, on entre aisément dans l'histoire de Kaleb et on souffre un peu pour lui face à tout ce qu'il est obligé d'affronter. Il est seul dans ses doutes mais son pouvoir le rend plutôt imbu de lui même face aux autres qui essayent pourtant de l'aider à s'en sortir. Ses relations sont toujours ambiguës, on ne sait jamais bien si il se sert des autres ou si c'est l'inverse.
Il fait des choses vraiment horribles mais il essaye aussi de prendre de bonnes décisions même si certaines malheureusement finissent par se retourner contre lui.
Le colonel essaye de le manipuler pour le ramener dans ses filets. J'ai beaucoup aimé en apprendre plus sur ces EDV au travers du journal intime de jumeaux. Ces enfants du volcan qu'il chasse pour les faire rentrer dans le rang sont le but ultime de sa vie et de Sentinel.
Au fil des pages, les choses s'éclaircissent et plus on en apprend plus on veut en savoir alors que le début du récit était plus vague et décousu...
En bref, un personnage principal qui évolue beaucoup, des situations cocasses, un méchant très méchant font de ce livre une lecture sympathique et agréable. Dommage que j'ai trouvé le début un peu "brouillon" et que Kaleb ne corresponde pas vraiment à l'idée qu'en donne le synopsis sauf à un moment donné.

Ce qui ne m'a pas plu : J'ai plus d'une fois levé les yeux au ciel en voyant les réactions plutôt décousues des protagonistes. Le synopsis ne représente pas vraiment ce qui se déroule tout au long de l'aventure de Kaleb, la découverte de son "pouvoir" et ce que ça engendre pour lui. Ses décisions sont parfois incompréhensibles mais il ressent aussi beaucoup de choses qui le rendent humain au lecteur. J'espère que le tome 2 sera plus consistant, vu la fin je pense que ce sera le cas, c'est la partie que j'ai préféré !

Note : 15/20

A lire si vous aimez :
- Les personnages qui ont des pouvoirs et qui découvrent la manière de les utiliser
- La traque, la pression, l'envie de ne faire confiance à personne

Passez votre chemin si vous n'aimez pas :
- Les récits qui passent du coq à l'âne sans trop d'explications

Pour en savoir plus et lire d'autres avis :
Logo Livraddict

9 commentaires

  1. Mouais ben du coup, je ne suis pas sûre de le tenter. Le côté "brouillon" me gêne un peu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que le côté "brouillon" vient du fait que tout n'est pas clair dans la tête de Kaleb et du coup on passe du coq à l'âne très vite :)

      Supprimer
  2. Je suis en plein dedans et c'est vrai, le style est brouillon sans connexion et j'ai aussi ce soucis, un moment j'ai l'impression que c'est l'auteure qui cause et d'autres, j'ai l'impression d'avoir un tierce narrateur à l'histoire: étrange donc!
    Aussi, j'accroche pas trop pour le moment!

    RépondreSupprimer
  3. Malgré que ce soit brouillon, je veux quand même le lire >.>

    RépondreSupprimer
  4. il me tente pas mal celyui là bien que le coté brouillon m'effraie je sens que je vais me laisser tenter, merci pour cet avis ;)

    RépondreSupprimer
  5. en effet on est toutes d'accord sur l'aspect brouillon du récit, mais comme tu le dit je pense que c'est voulu, Kaleb est complétemet perturbé du coup on a un peu toutes ses pensées d'un coup. et nous aussi ça nous perturbe du coup!

    RépondreSupprimer
  6. Justement, j'ai trouvé que c'était finalement une bonne chose que Kaleb ne soit pas comme le décrit la 4eme de couverture. Au contraire, les doutes qu'il a m'ont permis de plus m'attacher à ce personnage.
    En bref, un livre que j'ai adoré.

    RépondreSupprimer

Pour information, je modère les commentaires!
Si vous ne souhaitez pas que le votre apparaisse mais juste laisser une trace, merci de me le dire dans votre commentaire!
Merci d'être venu me rendre visite!