Sur le toit de l'enfer de Ilaria Tuti

Synopsis : Dans les montagnes sauvages du Frioul, en Italie, le commissaire Teresa Battaglia, la soixantaine, la langue acérée et le cœur tendre, est appelée sur les lieux d'un crime pour le moins singulier : un homme a été retrouvé mort, les yeux arrachés. À côté de lui, un épouvantail fabriqué avec du cuivre, de la corde, des branchages... et ses vêtements ensanglantés.
Pour Teresa, spécialiste du profilage, cela ne fait aucun doute : le tueur frappera à nouveau. Elle va devoir rassembler toute son énergie et s'en remettre à son expérience pour traquer cette bête humaine qui rôde dans les bois.
Si tant est que sa mémoire ne commence pas à lui faire défaut...
Papier (399 pages) et numérique - Paru en septembre 2018 chez La bête noire

Mon avis :
J'étais hyper curieuse et impatiente de découvrir ce thriller, je me suis donc plongée dans l'histoire avec pas mal d'attentes. Et globalement elles ont été satisfaites, l'ambiance est parfaitement décrite par l'autrice, on est pris par l'intrigue et ses rebondissements et seul petit bémol pour ma part, l'âge de notre héroïne qui fait que j'ai parfois eu un peu de mal à m'identifier à elle et à me mettre dans sa peau. J'ai quand même trouvé que tout ce qui lui arrive nous touche d'une très belle manière mais j'ai eu du mal avec certaines de ses réflexions. En fait, j'ai surtout trouvé que ses réactions ne correspondaient pas forcément avec son âge sauf en ce qui concerne un point et ce décalage entre les deux fait que je ne me suis pas réellement attachée à elle. L'intrigue quant à elle est diablement bien faite et on ne peut que se laisser prendre au jeu de l'enquête et de tout ce qu'ils découvrent.

La plume de l'autrice nous permet de nous imaginer sans peine tout ce qu'ils traversent, le premier mort est découvert d'une bien étrange manière et on se lance donc à la suite de Teresa pour débusquer le meurtrier quelque peu sadique. J'ai trouvé que l'intrigue était diablement bien faite même si l'autrice est quelque peu sadique avec ses personnages puisque des enfants sont mêlés à l'histoire eux aussi... On avance donc petit à petit dans une ambiance assez fraiche et sombre, les habitants du petit village se serrent les coudes et ne veulent pas croire que l'un d'entre eux est capable d'une telle horreur. Et en parallèle on fait des incursions dans le passé qui nous permettent de mettre des mots sur certains événements assez horribles eux aussi. C'est donc avec une tension qui monte graduellement que l'on est pris par les tripes et on ne peut plus lâcher le roman....

Teresa, notre héroïne, n'a pas la langue dans sa poche, est pour le moins brute de décoffrage mais en même temps son analyse s'avère payante et elle ne lâche jamais rien. Elle va se retrouver affublée d'un jeune inspecteur et lui mener la vie dure pour lui apprendre le métier et lui faire rentrer dans le crane que c'est elle la chef. Faut dire qu'il n'a pas forcément les bonnes réactions quand il apprend que son nouveau chef est une femme qui approche de la soixantaine mais il va très vite comprendre qu'elle est largement capable de mener cette enquête. C'est donc dans une ambiance tendue qu'ils vont évoluer jusqu'au dénouement où toutes les pièces du puzzle se mettent en place et où on comprend davantage les uns et les autres. J'en suis d'ailleurs restée comme deux ronds de flan et j'ai trouvé que ce final était simplement magnifique !

En bref, entre violence et un côté diablement humain et faillible, l'autrice nous plonge dans une ambiance aux petits oignons qui nous tient en haleine du début à la fin. J'ai trouvé que l'enquête était passionnante, entre passé et présent, on cherche les liens qui relient les deux moments et quand à la fin toutes les pièces du puzzle se remettent en place, on en reste sur les fesses. J'ai eu plus de mal à m'attacher à Teresa malgré tout ce qu'elle traverse mais son caractère est très bien fait et son histoire nous touche de bien des manières. 

Note : 16/20

A lire si vous aimez :
- les thrillers à l'ambiance glaciale entre passé et présent

Passez votre chemin si vous n'aimez pas :
- la violence faite aux enfants

Pour en savoir plus et lire d'autres avis :
Logo Livraddict

Aucun commentaire

Pour information, je modère les commentaires!
Si vous ne souhaitez pas que le votre apparaisse mais juste laisser une trace, merci de me le dire dans votre commentaire!
Merci d'être venu me rendre visite!