Hôtel Grand Amour de Sjoerd Kuyper

Synopsis : Au moment où Vic, 13 ans, marque le but qui qualifie son équipe, son père s'effondre, victime d'un infarctus. Il est emmené d'urgence à l'hôpital et Vic et ses trois sœurs doivent alors gérer seuls l'hôtel familial. Très vite, c'est le grand n'importe quoi ! Les clients s'enfuient, les créanciers débarquent : il ne reste plus que quinze jours pour sauver l'hôtel ! Sans rien dire à leur père... Tenir un hôtel avec trois sœurs survoltées, un papa à l'hôpital, un cuisinier démissionnaire, des clients qui fichent le camp ? Du haut de ses 13 ans, Vic pense qu'il peut y arriver... Le héros nous plonge dans une histoire pleine d'émotions, de sensibilité et d'humour, avec une bonne dose de débrouillardise. Ce magnifique roman a été adapté au cinéma au Pays Bas en 2017.
https://www.cultura.com/kuyper-s-sandron-e-hotelgrandamour-9782278085644.html#ae87Papier (218 pages) - Paru en octobre 2017 chez Didier Jeunesse

Mon avis :
Je suis fan des histoires de famille un peu déjantées et je dois dire que j'ai été très bien servie par ce roman. Les pages défilent à une vitesse folle, on a toujours envie d'en savoir plus sur ce qui va arriver à Vic et ses sœurs et bien évidemment on alterne facilement entre le sourire (beaucoup) et les larmes (un peu). Vic habite donc dans l'hôtel familial avec ses trois sœurs, Laeti, l'ainée, Alex la seconde et Pétro, la petite dernière (qui est celle qui nous fait le plus souvent rire avec ses idées loufoques). Vic est donc le troisième de cette fratrie et il va essayer, avec ses sœurs, de gérer les dégâts occasionnés par l'absence de leur père. Ils ont perdu leur mère et vivaient jusqu'à présent bon gré mal gré, Vic ayant des espoirs footballistiques assez grands et ses sœurs voulant essayer de partir de cette maison. J'ai adoré l'ambiance de ce roman même si le postulat de départ est quelque peu triste, j'ai aimé les voir essayer de gérer cet hôtel et faire des bêtises, malgré un côté un peu agaçant parfois j'ai apprécié Laeti et Alex et bien évidemment on ne peut qu'aimer la petite Pétro et ses idées bien arrêtées.

On navigue donc à vue dans ce roman, rien ne se passe comme ils s'y attendaient mais ils vont tous faire des efforts pour assurer la pérennité de l'entreprise familiale. Erreur sur erreur, ils vont aussi apprendre que leur père a des dettes qu'il faut rembourser tout de suite. Ils vont donc se lancer dans des choses qui les dépassent et j'ai surtout apprécié de les voir se rapprocher petit à petit et ressouder les liens familiaux. Quant à notre pauvre Vic, il a fort à faire avec ses soeurs qui refusent souvent de l'écouter, font même parfois comme s'il n'existait pas et les sentiments qu'il ressent pour la première fois pour une jeune fille envers laquelle il ne sait pas comment se comporter (et comment dire... il prend quand même assez souvent les mauvaises décisions et a tendance à s'enfoncer petit à petit dans ses erreurs...). Mais Vic ne perd pas non plus de vue ses espoirs en ce qui concerne le football et va toujours donner le meilleur de lui-même pour arriver à conjuguer le tout sans y perdre la tête...

On avance donc dans l'histoire sans réellement savoir ce vers quoi elle nous porte, j'ai donc aimé l'ambiance mais elle ne serait pas sans les personnages secondaires, j'ai adoré voir Vic tourner en bourrique à cause de ses sœurs mais aussi voir l'amour qui les lie les uns aux autres se renforcer au fur et à mesure qu'ils comprennent qu'ils doivent être soudés face à la maladie de leur père. La folie de la petite Pétro est totalement décalée dans cet univers mais c'est elle qui apporte le vent d'air frais pour que les choses ne soient pas trop tristes.  Le final est pour le moins explosif, il nous apporte toutes les réponses que l'on pouvait en attendre à commencer par le fil rouge tout au long du roman qu'est la maladie de leur père. Et puis l'amour, l'amitié, la famille sont des notions qui sont parfaitement développées et qui nous donnent le sourire jusqu'aux derniers moments. C'est avec un petit pincement que l'on quitte tout ce beau monde, les choses sont parfois un peu rapides mais on ne s'ennuie pas une seconde avec cette famille au grand cœur !

En bref, j'ai adoré l'ambiance de ce roman, la façon dont les relations entre tous les personnages évoluent, on ne peut qu'avoir le sourire en les voyant se battre pour ce en quoi ils croient et surtout pour aider leur famille à s'en sortir. Vic est un jeune garçon qu'il est plaisant de suivre, j'ai aimé être dans sa tête, le voir lutter, souffrir, espérer aussi et sa relation avec les autres est vraiment au centre de cette aventure. De l'amour, de l'amitié, des notions de famille et de son importance, autant de choses qui nous donnent la pêche et nous font passer un très beau moment à l'Hôtel Grand Amour !

Note : 17/20

A lire si vous aimez :
- les histoires de famille et les ado qui se battent pour aider leur père

Passez votre chemin si vous n'aimez pas :
- le brin de folie d'une petite fille de 8 ans qui aime par dessus tout les animaux... et ne croit pas en la mort de sa mère

Pour en savoir plus et lire d'autres avis :
Logo Livraddict

Aucun commentaire

Pour information, je modère les commentaires!
Si vous ne souhaitez pas que le votre apparaisse mais juste laisser une trace, merci de me le dire dans votre commentaire!
Merci d'être venu me rendre visite!