Un jour, tu raconteras cette histoire de Joyce Maynard

Synopsis : Après un mariage raté, un douloureux divorce et quelques brèves histoires, à cinquante-cinq ans, Joyce Maynard n’attend plus grand-chose des relations sentimentales. Et pourtant. Sa rencontre avec Jim vient tout bouleverser: l’amour comme elle ne l’imagine plus, celui qui va même lui faire accepter de se remarier.
En 2014, après trois ans d’une romance tourbillonnante, on diagnostique chez Jim un cancer du pancréas. Au cours des dix neuf mois qui suivent, alors qu’ils luttent ensemble contre la maladie, Joyce découvre ce que signifie être un véritable partenaire, en dépit de la souffrance, de l’angoisse, du désespoir qui menace à chaque instant.
«Un jour, tu raconteras cette histoire», lui avait dit Jim avec tendresse. C’est chose faite. Joyce Maynard retrace ces années heureuses faites de voyages, de petites et grandes folies, de bonheurs du quotidien – dîners sur leur terrasse près de San Francisco, escapades à moto, concerts de rock, baignades dans les lacs du New Hampshire ou du Guatemala. Puis, elle confie leur combat, leurs espoirs de guérison, les opérations et les médicaments, sa colère contre le sort, sa fatigue parfois, mais surtout la force de l’amour qui les unit.
https://www.cultura.com/un-jour-tu-raconteras-cette-histoire-9782848766096.html#ae87
Papier (425 pages) et numérique - A paraitre le 07/09/17 chez Philippe Rey

Mon avis :
Je lis peu de titres de la rentrée littéraire en "littérature générale" donc j'essaye de les choisir en fonction de mes envies et de mes gouts et je dois dire que la présentation de celui-ci, malgré son côté dramatique, m'a donné envie de le découvrir. J'ai donc dévoré les pages de cette autobiographie, traversé les drames avec l'autrice, eu mal au ventre en lisant certains passages et bien évidemment j'ai souffert avec elle même si je suis incapable de m'imaginer ce que ça peut réellement faire de traverser ce genre d'épreuve (et ne souhaite jamais le savoir). Elle a un regard assez acéré sur ses propres choix, sur les chemins qu'elle a pris et sur ceux qu'elle aurait pu prendre et on ne peut qu'admirer cette femme qui a su petit à petit se créer une vie qu'elle aime jusqu'au moment catastrophique du diagnostic du cancer du pancréas de son mari. A partir de là les choses deviennent vraiment difficiles mais on ne peut qu'admirer leurs batailles, leurs victoires et malheureusement aussi leurs échecs.

On tourne donc les pages avec parfois un sentiment de voyeurisme mais l'autrice nous livre le tout sans fard, on ne peut que dévorer avec curiosité, j'avoue que parfois j'avais même l'espoir qu'il s'en sorte mais la descente aux enfers est assez violente et nous laisse pantelants. On ressent bien évidemment leur amour, tout ce qui les lie et leur permet de passer les journées, les épreuves main dans la main, j'ai beaucoup aimé Jim, la façon dont il accompagne Joyce au départ, la laisse libre de ses mouvements alors qu'il préférerait passer davantage de temps avec elle. Et elle, elle va comprendre que les sentiments qui la lie à cet homme sont bien plus forts que ce qu'elle n'a jamais ressenti et elle va devoir traverser les épreuves à ses côtés, sans jamais se poser d'autre question sur ce qu'elle ressent et avancer malgré les erreurs, les mauvaises décisions mais surtout grâce aux bonnes et en profitant du temps qu'ils ont ensemble...

On sait que la fin ne sera pas heureuse, on s'y attend depuis les premiers mots de cette histoire qu'elle couche sur le papier mais on garde aussi toujours espoir, l'espoir qu'ils nous transmettent tous les deux et qui les fait avancer malgré toutes les déconvenues, les mauvaises nouvelles et les combats qu'ils mènent ensemble. Jim souffre, Joyce souffre d'une manière différente mais c'est elle qui a le plus d'espoir, qui va le pousser à tenter le tout pour le tout, qui va chercher les meilleurs pour essayer de sauver celui qu'elle aime, qui va y laisser des plumes aussi et beaucoup de force et de volonté. J'ai bien évidemment passé la fin du roman à pleurer comme une madeleine, à souffrir pour eux, à les voir affronter ensemble les obstacles et on ne peut que vivre chaque instant d'une manière très profonde. C'est une histoire qui m'aura touchée de bien des manières et si parfois j'ai trouvé le temps un peu long, j'ai surtout souffert pour eux et admirer leur capacité à aller de l'avant.

En bref, j'ai plongé sans me poser de question dans cette histoire, on souffre bien évidemment avec notre autrice/narratrice et on ne peut qu'espérer comme elle tout en sachant le dénouement catastrophique de cette histoire. Les mots sont "simples", nous touchent, on vit ce combat de tous les jours avec eux et on ne peut que souffrir et penser à toutes les personnes qui non seulement sont malades mais aussi à toutes celles qui les accompagnent dans cette maladie. Et le moins que l'on puisse dire est que c'est dur mais l'autrice nous livre tout sans fard ni faux semblant. 

Note : 15/20

A lire si vous aimez :
- les récits autobiographiques dramatiques

Passez votre chemin si vous n'aimez pas :
- la maladie et la mort

Pour en savoir plus et lire d'autres avis :
Logo Livraddict


1 commentaire

  1. Ce livre vient tout droit rejoindre ma wishlist !! J'adore les témoignages dramatiques comme cela !!!

    RépondreSupprimer

Pour information, je modère les commentaires!
Si vous ne souhaitez pas que le votre apparaisse mais juste laisser une trace, merci de me le dire dans votre commentaire!
Merci d'être venu me rendre visite!