Blue Gold d'Elizabeth Stewart

Synopsis : 
AMÉRIQUE
Fiona vit à Vancouver. Après une fête arrosée, elle envoie à son petit ami un selfie dénudé qu’elle pourrait bientôt regretter… car là où le téléphone portable est roi, les lois de la réputation sont impitoyables.
AFRIQUE
Sylvie a fui le Congo avec sa famille. Son père a été tué dans le conflit autour du coltan, le minerai qui sert à la fabrication des téléphones portables. Dans un camp en Tanzanie, l’avenir des siens repose désormais sur ses épaules : doit-elle se marier ? Ou tenter de fuir ?
CHINE
Laiping débarque dans la grande ville de Shenzen. Venue de la campagne, elle rêve de travailler dans une usine de fabrication de téléphones. Mais la réalité est tout autre : le travail est épuisant, et Laiping va vite apprendre qu’il vaut mieux ne pas protester…
http://www.cultura.com/collectif-bluegold-9782747055246.html#ae87Papier (376 pages) et numérique - Paru en février 2017 chez Bayard

Mon avis :
J'étais curieuse de découvrir la vie de ces trois jeunes filles qui sont issues de trois milieux (et trois pays) très différents. Il y a Fiona, qui est pour le moins privilégiée par rapport à Sylvie et Laiping, elle ne sait pas ce que la vie peut lui réserver de difficile et son seul souci est d'avoir un nouveau téléphone après avoir perdu le sien (et fait une grosse erreur en envoyant à son petit ami une photo d'elle torse nu). Sylvie, elle, vit en Afrique, a du quitter son pays qui est la proie d'une guerre civile et elle vit dans un camp de réfugiés. Elle est le seul soutien de famille, sa mère ne leur est plus d'aucune utilité depuis que son père a été tué et son frère qui a quasi le même âge qu'elle préfère se tourner vers les petits trafics et autres choses illégales... Quant à Laiping, elle fuit son village pour trouver du travail dans une grande fabrique de téléphones portables, à la fois pour aider ses parents et ne pas connaitre la même vie qu'eux. Sauf qu'elle va découvrir que les choses ne sont pas très belles dans la grande ville et qu'elle n'a pas intérêt à se plaindre si elle veut garder son boulot. On suit donc leur évolution autour d'un même thème, les téléphones portables. Sylvie vit dans le pays du Coltan, matériau nécessaire à la fabrication des téléphones et pour lequel les gens sont prêts au pire, Laiping construit ces mêmes téléphones dans des conditions dramatiques et Fiona les consomme comme on mange un chewing-gum. Même si cette histoire est romancée, on ne peut que s'imaginer la réalité dans les cas de Sylvie et Laiping (et on vit ce que vit Fiona sans aucune difficulté bien évidemment), on se figure facilement tout ce qu'elles doivent traverser et on se pose tout un tas de questions....

Les pages se tournent très vite, on a de belles leçons à tirer de chacune des expériences et si parfois j'ai trouvé que c'était un peu trop "beau" malgré l'adversité, chaque histoire nous apporte matière à réfléchir. On est dans notre monde relativement "protégé" des horreurs qui peuvent se passer ailleurs et ce livre apporte matière à réflexion. Il y a de par le monde des gens qui souffrent de manière dramatique pour apporter la technologie dans des pays qui sont en forte demande et l'auteur arrive bien à nous en faire prendre conscience dans cet opus même si forcément on se dit aussi qu'on ne peut pas y changer grand chose à l'échelle d'un seul être humain (même si ça commence par là) et qu'il faudrait des prises de conscience collective pour pouvoir rendre le monde meilleur pour tout le monde. Des conditions dramatiques en Afrique, des enfants qui travaillent en Asie, une adolescente qui ne sait pas la chance qu'elle a et qui va le découvrir d'une manière assez fortuite, autant de choses que l'auteur nous "jette" au visage et qui nous interpellent forcément. Elles font face toutes les 3 aux horreurs qui leur arrivent (même s'il est difficile de comparer la vie de Fiona à celles de Laiping et Sylvie), elles ont de forts caractères, elles comprennent quand elles doivent se défendre et quand elles doivent fuir et si la fin est un peu trop "jolie" par rapport à tout ce qu'elles vivent, elle apporte aussi un certain espoir. Même si de manière lucide on sait que rien ne changera dans les temps à venir (alors qu'on ne peut que l'espérer avec ce genre de roman !).

En bref, j'ai apprécié la façon dont l'auteur met en place le contexte de cette histoire, les 3 vies très différentes de nos 3 héroïnes et la douleur qu'on ne peut que ressentir alors qu'elles se battent pour leurs survies (du moins Laiping et Sylvie) ou pour leur réputation. On ne peut qu'être amenés à réfléchir sur la dure réalité des choses et à se poser des questions sur ce que tout un chacun peut faire pour arrêter la spirale infernale dans laquelle le Monde est plongé...

Note : 17/20

A lire si vous aimez :
- les livres qui apportent une réflexion sur notre monde actuel et sur les drames qui se jouent autour de la technologie et de l'argent

Passez votre chemin si vous n'aimez pas :
- quand ça se termine assez bien......

Pour en savoir plus et lire d'autres avis :
Logo Livraddict

Commentaires