Le don empoisonné de la folie de Lucia Etxebarria

Synopsis : Lucía a eu une jeunesse tumultueuse et a beaucoup essayé, dans tous les domaines. Elle dit avoir dépensé chez les psys de quoi s’acheter une Porsche. Finalement, sa famille et elle-même se convainquent qu’elle est folle. Jusqu’au jour où elle découvre, à 48 ans, qu’elle est zèbre, c’est-à-dire qu’elle fait partie des 0,5 % de personnes dotées d’un QI supérieur à 140. Quand on est zèbre, on est hypersensible – aux situations, aux personnes, mais aussi aux bruits, aux odeurs… –, ce qui est un don, mais aussi une souffrance. Surtout quand on aime.
Ce texte aurait pu s’appeler La Vie sexuelle de Lucía E. Mais « ça n’a jamais ressemblé à un film porno », dit-elle. Il y a dans ce récit quelque chose d’un journal intime à la sincérité sans fard.
C’est l’histoire d’une femme de sa génération dans un monde désenchanté, une femme très libre, à fleur de peau, qui ne ment pas, ni à elle-même ni à son lecteur.
http://www.cultura.com/etxebarrialucia-ledonempoisonnedelafolie-9782863744482.html#ae87Papier (316 pages) et numérique - Paru en janvier 2017 chez Mazarine

Mon avis :
L'auteur nous livre ici une grande partie de son passé, sans fioriture ni atermoiement et nous fait vivre chaque instant qui pour elle a été vraiment marquant dans sa vie amoureuse et sexuelle. Ses expériences, ce qu'elles lui ont apporté, l'amour pour sa fille, les drames qu'elle a failli vivre et les hommes qui ont croisé sa route, autant de choses qui l'ont forgée et qui en font une femme forte et indépendante malgré tout. Je dois dire que j'ai apprécié le début, toutes les explications sur la condition de zèbre, ses forces et ses faiblesses, son hypersensibilité et sa capacité à laisser derrière elle certaines choses. Par contre j'ai eu plus de mal avec le plus gros morceau du récit, je ne l'ai pas jugée mais elle passe d'homme en homme (ou de femme en femme) d'une manière assez "saccadée" et même si l'épilogue nous permet de comprendre davantage le récit et pour qu'elle raison elle l'a extériorisé, je ne me suis jamais sentie proche d'elle ni de ses décisions. Il faut dire que sa manière de nommer chaque homme ne m'a pas aidée puisqu'ils n'ont pas de prénom mais une description succincte de leurs attributs (l'homme à la voix profonde, l'homme à la moto orange et j'en passe) ce qui fait qu'ils sont totalement déshumanisé pour moi.

Pourtant j'étais curieuse de lire chaque partie, de voir de quelle manière elle évolue et "prend" ce qu'il y a à prendre de chaque expérience et de chaque homme/femme qui croise sa route. Les mots sont simples et percutants, elle nous explique d'ailleurs pourquoi dans l'épilogue (une nouvelle fois j'aurais aimé être prévenue avant ma lecture et non pas une fois la dernière page tournée même si ça permet d'éclairer différemment le moment que l'on vient de vivre avec Lucia) et cela m'a parfois fait penser à un récit décousu, les mots tombent là comme tombe la pluie et on n'a pas toujours l'impression de suivre des faits chronologiques. J'ai donc eu du mal avec certains passages, je me suis sentie détachée de ce qu'elle vit et seule la curiosité et le côté "zèbre" de l'histoire m'a donné envie d'aller au bout pour comprendre vers quoi elle nous entrainait. Je ne suis pas une habituée des récits autobiographiques et je dois dire que ça fait dans un sens bizarre de "vivre" par procuration chaque "romance" qu'elle a traversé. Le final comme je l'expliquais plus haut m'a permis de voir un peu différemment toute l'histoire et de comprendre vers quoi on était entrainés !

En bref, si j'ai aimé les explications sur le fait d'être zèbre et tout ce que ça entraine, j'ai eu énormément de mal avec la vie sexuelle et amoureuse décousue de l'auteur, j'ai parfois eu l'impression que la chronologie n'était pas respectée, que l'on passait du coq à l'âne et il faut dire que l'absence de noms pour les personnes qu'elle croise y a fait pour beaucoup. Mais l'épilogue donne un éclairage différent sur toute l'histoire et nous permet de tout remettre en perspective....

Note : 13/20

A lire si vous aimez :
- les récits autobiographiques d'une femme qui a vécu 1000 vies

Passez votre chemin si vous n'aimez pas :
- les nombreuses aventures sexuelles et amoureuses...

Pour en savoir plus et lire d'autres avis :
Logo Livraddict

Commentaires