Mes derniers avis...
http://www.leslecturesdemylene.com/2017/03/leffet-domino-de-francois-baranger.htmlhttp://www.leslecturesdemylene.com/2017/03/cocky-bastard-de-vi-keeland-et-penelope.htmlhttp://www.leslecturesdemylene.com/2017/03/after-anna-dalex-lake.htmlhttp://www.leslecturesdemylene.com/2017/03/un-contrat-haut-risque-de-patricia.htmlhttp://www.leslecturesdemylene.com/2017/03/caraval-tome-1-de-stephanie-garber.htmlhttp://www.leslecturesdemylene.com/2017/03/ecorchures-de-tess-gerritsen.htmlhttp://www.leslecturesdemylene.com/2017/02/immaculee-tome-2-transcendante-de.htmlhttp://www.leslecturesdemylene.com/2017/02/mafia-seduction-tome-2-le-maitre-de.html
Concours en cours :
http://www.leslecturesdemylene.com/2017/03/concours-le-temps-vole-de-chloe-duval.html

mercredi 28 décembre 2016

Au bout du fleuve de Jean-Denis Pendanx

Synopsis : Kémi vit au Bénin, mais surtout, il vit parmi les fantômes. Celui de son père, tué dans l’explosion de sa moto, alors qu’il transportait du kpayo, l’essence frelatée de contrebande. Celui de son jumeau, arrêté par la police, quand lui-même aura réussi à s’enfuir. Le rite Vodun dit que perdre son jumeau, c’est perdre la moitié de son âme.
Kémi est un vivant parmi les disparus. Accablé de culpabilité, il décide de partir à la recherche de son frère, très loin, vers le delta du Niger. Un périple étourdi de croyances et de fétichisme, une quête magnifique et tourmentée. Un chemin à suivre, pour trouver l’apaisement et être au monde, enfin. La traversée sera rude. Ganvié, Makoko, villes en proie à une réalité sociale et politique apocalyptiques. Bidonvilles saturés de violence et de pollution. Mais Kemi est porté par un vif onirisme. Il ira au bout du fleuve. C’est l’histoire d’un voyage personnel, où la géographie du monde s’articule à la géographie intime. Le passage d’un âge adolescent à celui d’adulte. Au bout du fleuve, c’est encore l’âge des possibles.
Papier (110 pages) - A paraitre le 3 janvier 2017 chez Futuropolis

Mon avis :
J'étais curieuse de découvrir cette BD, n'en ayant jamais lu en contemporain qui se déroule en Afrique. Et bonne pioche, j'ai passé un moment très intense en compagnie de Kémi, on vit son aventure de la première à la dernière bulle et on ne peut qu’espérer que le jeune homme s'en sorte au bout du chemin. Il vit au Bénin, dans un pays où seule la loi du plus fort prévaut et où il se retrouve seul suite au décès de son père dans l'explosion de la moto avec laquelle il transportait du carburant frelaté. Kémi continue d'en vendre mais il ne gagne pas assez pour couvrir les frais des obsèques de son père et va devoir à son tour transporter le kpayo à ses risques et périls. J'ai beaucoup aimé ce jeune homme qui ne lâche jamais rien, va au bout des choses quitte à risquer sa vie et subit parfois ce qui lui arrive la tête haute. On s'attache à lui, on aime le voir évoluer au milieu des gens, le voir en titrer des leçons et le voir comprendre qu'il faut qu'il saisisse sa chance, que personne ne le fera à sa place.

C'est parfois triste, peu souvent joyeux mais j'ai aimé cette ambiance si spéciale qui fait qu'on y croit jusqu'au bout malgré tout ce que notre héros peut traverser. Kémi part à la recherche de son frère jumeau, seule famille qui lui reste et pour cela il va devoir se rendre dans les bas fonds de plusieurs villes, trouver des gens pour le faire passer, tomber sur les mauvaises personnes et on ressent bien ses sentiments, ses espoirs surtout quand petit à petit il retrouve la trace de son frère et pense s'en rapprocher. C'est intense, au travers des jeux de couleur on voit bien tout ce qu'il doit vivre pour y arriver, ce qu'il est capable de sacrifier pour ce faire et l'horreur de ce qu'on ne peut imaginer dans le quotidien de ces personnes. Bien évidemment le final nous réserve des surprises, on tourne la dernière page de cette BD entre sourire et larmes, on laisse Kémi avec un mal au ventre puissant et on ne peut que faire des parallèles avec la réalité......

En bref, j'ai adoré l'ambiance de cette BD et tout ce qu'elle nous fait ressentir. C'est dur, violent, on s'attache à Kémi qui, on l'espère, va mener à bien la mission qu'il s'est donné et on ne peut que subir chaque épreuve avec lui et le pousser vers l'avant. C'est à la fois sombre et lumineux mais ce qu'on peut surtout dire est que ça ne laisse pas indifférent !!

Note : 17/20

A lire si vous aimez :
- les BD qui vous plongent dans une dure réalité

Passez votre chemin si vous n'aimez pas :
- la violence....

Pour en savoir plus et lire d'autres avis :
Logo Livraddict

Pour acheter votre exemplaire :
http://www.cultura.com/pendanxjean-denis-auboutdufleuve-9782754815734.html#ae87

Les articles sont regroupés chez Chez Mo' cette semaine.

4 commentaires:

  1. Pendanx <3 <3 <3 Tu me tentes madame !! ;)
    Tu as déjà lu "Abdallahi" ??

    RépondreSupprimer
  2. Sans doute une de mes premières BD de 2017 ;)

    RépondreSupprimer
  3. Cela semble très intéressant! Comme tu dis, c'est bien de découvrir une BD contemporaine sur l'Afrique : je le guetterai à la médiathèque!

    RépondreSupprimer
  4. La couverture me plaît beaucoup et votre avis donne très envie ! Je la note.

    RépondreSupprimer

Pour information, je modère les commentaires!
Si vous ne souhaitez pas que le votre apparaisse mais juste laisser une trace, merci de me le dire dans votre commentaire!
Merci d'être venu me rendre visite!