La plantation de Leila Meacham

Synopsis : Caroline du Sud, avant la guerre de Sécession. Privé de son héritage, Silas Toliver s’associe à son meilleur ami, Jeremy Warwick, pour monter une expédition ferroviaire vers un nouveau territoire portant le nom de Texas. Jessica, fille d’un riche propriétaire terrien, a caché un esclave fugitif. Son père veut la marier avec Silas pour sauver l’honneur de sa famille. Amour, mariages, amitié, trahison, tragédie et triomphe, tous les ingrédients qui ont fait le succès des Roses de Somerset sont là, avec en toile de fond l’esclavage et son abolition, la découverte de l’Ouest, la guerre de Sécession.

Mon avis :
J'avais vu passer de bons avis quand ce roman est sorti en grand format, j'étais donc curieuse de le lire pour m'en faire ma propre idée. Qui plus est, Charleston se lance dans le format poche ce mois-ci avec ce titre et La tente rouge d'Anita Diamant (qui est déjà dans ma wish list). Je n'ai pas été déçue de ce voyage, ça a été pour moi un mélange d'Autant en emporte le vent, Docteur Quinn femme médecin et La petite maison dans la prairie (et oui, on a les références que l'on a...). Trois choses que j'adore, je ne pouvais donc que passer un excellent moment avec Silas, Jeremy, Jessica et tout ce beau monde à la conquête du Texas. C'est un petit pavé mais les pages se tournent à une vitesse folle, j'étais prise dans cette aventure, j'ai ri, j'ai pleuré aussi, j'ai croisé les doigts à plusieurs reprises en espérant que les personnages s'en sortent mais l'auteur ne les épargne pas et nous brise le cœur à plusieurs reprises. On suit avec plaisir la vie de Jessica du début à la toute fin, on la voit heureuse, malheureuse, comprendre que l'on choisit de construire son bonheur et que les événements font tout pour le détruire. C'est une femme géniale, au caractère fort, qui sait ce qu'elle veut et qui, quand elle a pris une décision, s'y tient jusqu'au bout. Son évolution est flagrante, j'ai adoré la manière donc l'auteur nous la décrit et nous la fait aimer petit à petit.

Les pages se tournent très rapidement, on imagine sans peine ces quasi 80 années qui passent en compagnie des personnages, certains meurent, d'autres naissent, on voit les nouvelles générations prendre la suite et continuer de faire fructifier le patrimoine familial. C'est un perpétuel changement qu'ils vivent tous ensemble, comme une famille soudée malgré l'adversité. Ils traversent les événements, la conquête de l'Ouest, la guerre de Sécession et ses nombreux morts, la tête haute et surtout avec une envie de bien faire. On ne peut que s'attacher à Jessica, elle prend le parti de vivre sa vie d'une manière heureuse alors qu'elle se retrouve mariée de force et déracinée. Mais elle est forte, va se construire une belle vie petit à petit et malgré les catastrophes qui jalonnent sa vie. Certains moments sont vraiment très durs, l'auteur a l'art et la manière de nous faire ressentir leurs sentiments, les pertes, les petits bonheurs de la vie. On suit avec plaisir les générations qui se suivent et se ressemblent (ou pas), on voit Jessica veiller sur tout ce beau monde, on la voit lâcher prise et se construire quelque chose qu'elle aime, on la vit guider sa famille d'une main de fer dans un gant de velours. 

J'ai aimé les idées que l'auteur développe dans son intrigue, la façon dont les manières de penser évoluent très vite à cette époque, l'abolition de l'esclavage, la traite des noirs, les désertions, la guerre omniprésente, la victoire du Nord... On vit vraiment tout ça intensément, on s'imagine sans peine les différents événements, la manière dont Jessica fait prendre conscience à son entourage qu'il faut qu'ils changent eux aussi s'ils ne veulent pas être lésés de ce qu'ils ont construit à la sueur de leur front. On aime aussi énormément les personnages secondaires qui peuplent sa vie, à commencer par Silas et sa vision de l'avenir, Jérémy et son soutien sans faille puis les nouvelles générations qui se constituent petit à petit. L'auteur nous livre là une très belle fresque familiale, une histoire qui nous prend aux tripes et qui ne nous permet pas de lâcher ce roman avant les derniers mots. J'ai pleuré de devoir les abandonner à leur futur mais j'ai aussi eu le sourire aux lèvres pour ces décennies passées en compagnie de Jessica et sa famille. 

En bref, l'auteur nous fait vivre une très belle histoire familiale, faite de hauts et de bas, de catastrophes et de bons moments, de sourires et de larmes. On se prend vite d'affection pour les personnages, on aime les voir évoluer tous ensembles, on est triste quand certains nous quittent et heureux quand d'autres naissent. La plume de l'auteur nous entraine à leur suite de la première à la dernière page d'une manière très intense et magnifique.

Note : 17/20

A lire si vous aimez :
- les fresques familiales où se côtoient plusieurs générations et où on voit l'évolution des mœurs à une époque charnière de l'histoire américaine.

Passez votre chemin si vous n'aimez pas :
- voir ci dessus.....

Pour en savoir plus et lire d'autres avis :
Logo Livraddict

Commentaires

  1. Ce roman est fortement susceptible de me plaire !
    Charleston a eu une très bonne idée de décliner ces formats poche !
    Merci pour ton avis. ;)

    RépondreSupprimer
  2. Ce roman me tente beaucoup et j'adore le principe du livre en poche par Charleston.

    RépondreSupprimer
  3. Il est dans ma PAL, en grand format, je vais le dévorer dans les mois qui suivent :)

    RépondreSupprimer
  4. Très envie de le lire! j'adore les grandes sagas avec une héroine forte , et surtout la période de l'esclavage (je kiffe pas l'esclavagisme bien sur!!!)
    Merci pour cette chronique

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Pour information, je modère les commentaires!
Si vous ne souhaitez pas que le votre apparaisse mais juste laisser une trace, merci de me le dire dans votre commentaire!
Merci d'être venu me rendre visite!