Le pacte des menteurs de Rebecca Whitney

Synopsis : Rachel et David forment un couple en apparence sans histoire. Mais un jour, la jeune femme tue un homme au volant de sa voiture. David fait disparaître le corps puis ils tentent de reprendre le cours de leur vie. Rachel, consumée par la culpabilité, sombre dans l'autodestruction et attise les pulsions manipulatrices et possessives de son mari.

Mon avis :
J'étais très curieuse de découvrir ce titre, j'espère une ambiance bien stressante et angoissante et de ce côté-là je n'ai pas du tout été déçue. Par contre, pour les personnages, je ne sais toujours pas sur quel pied danser, une semaine après la fin de ma lecture, en écrivant cette chronique. A la fois je plains Rachel, la spirale infernale dans laquelle elle tombe et que lui fait vivre son mari David et j'ai envie de la secouer pour qu'elle prenne conscience de ce qu'elle a fait, des conséquences de ses actes et qu'elle s'amende. J'ai parfois eu du mal avec son caractère et sa peur même si je dois dire que l'auteur maitrise parfaitement son sujet et que l'on ressent sans peine tous ses sentiments, des plus beaux aux plus moches. C'est une manipulatrice qui ferai tout pour sauver ses fesses sans penser à ce que ça pourrait faire aux autres. Elle est difficilement "comprise", on a du mal à savoir sur quel pied danser avec elle tellement elle nous montre des visages différents. En ça d'ailleurs la couverture est parfaite pour ce roman, elle montre bien que Rachel est un puzzle qu'il est difficile de reconstituer et que même certaines pièces ont tendance à ne pas aller ensembles....

Les personnages sont donc assez complexes, si on ne sait pas trop comment réagir vis à vis des actions et réactions de Rachel, on déteste par contre son mari David de la première à la dernière page. C'est un m'as-tu vu assez impressionnant de part son égoïsme et sa façon de détruire sa femme petit à petit d'autant que cette dernière, on le voit au fur et à mesure que l'on avance dans l'histoire, a une confiance en elle très limitée. Elle a vécu une enfance pas très heureuse et en a tiré un mal être qui se développe sous la pression de cette histoire. Elle a du mal avec ce qu'elle a fait (mais qui n'en aurait pas) sauf qu'au lieu de se dénoncer, elle s'enfonce dans une spirale de culpabilité qui va la pousser au pire. Son mari n'est pas vraiment une aide et les personnes autour d'elle ne font que l'utiliser un peu plus. Seul un homme essaye de l'aider mais elle le repousse sans arrêt, se sert de lui et lui fait les pires crasses. Dans ces moments-là je l'ai détesté, j'ai détesté cette femme égoïste, imbue d'elle même et de sa position et j'ai eu envie de la secouer pour qu'elle arrive à voir la seule main tendue autour d'elle.

Du côté de l'intrigue on n'est pas en reste, les évènements s'enchainent, Rachel prend systématiquement les mauvaises décisions et se fourvoie dans ses actions. Les pages se tournent facilement malgré quelques passages un peu mous mais au final le gros plus de cette histoire reste l'ambiance que l'auteur a parfaitement su reproduire et que l'on ressent très facilement au travers de ses mots. On aime ou on déteste les personnages mais pas une seule fois ils ne nous laissent indifférents. Je me demandais où on se dirigeait et j'avoue je n'avais absolument pas vu venir certains évènements qui m'ont pour le moins étonnée. Le final est amenée d'une main de maitre et m'a énormément plu, il représente beaucoup pour les personnages et on ferme ce roman avec des sentiments mitigés envers eux, j'ai d'ailleurs encore du mal avec le recul à vraiment dire ce qu'ils ont éveillé en moi. A la fois haine et amitié, on ferme ce livre en ayant conscience que l'on a traversé une épreuve "humaine" et profonde. 

En bref, on ne sait jamais sur quel pied danser avec les personnages présentés par l'auteur et c'est là le gros point fort de cette aventure. On ressent les doutes, les peurs, l'envie de bien faire de Rachel mais aussi sa descente aux enfers alors que son mari lui appuie la tête sous l'eau pour qu'elle se noie. L'ambiance est oppressante et ne nous laisse pas souffler une seule minute. A lire juste pour cette excellente raison !

Note : 16/20

A lire si vous aimez :
- les ambiances stressantes et oppressantes, les personnages ni blanc ni noir...

Passez votre chemin si vous n'aimez pas :
- en arriver à détester une héroïne et à le ressentir très fort

Le pacte des menteurs de Rebecca Whitney (The Liar's Chair) paru le 24/10/2015 aux éditions Denoël. 

Pour en savoir plus et lire d'autres avis :
Logo Livraddict

Share:

6 commentaires

  1. l'atmosphere et les personnages sont assez intrigants là j'avoue. Je ne connaissais pas le roman

    RépondreSupprimer
  2. Belle chronique Mylène.
    J'ai beaucoup aimé ce bouquin également malgré quelques petits défauts de jeunesse (quelques longueurs...).
    Je le conseille également vivement.
    http://alombredunoyer.com/2015/10/26/preuves-damour-lisa-gardner/

    RépondreSupprimer
  3. Je vais justement le lire dans les jours à venir,j'adore ce genre d'ambiance :)

    RépondreSupprimer
  4. La couverture me faisait envie mais ton avis me donne encore plus envie... Aller hop dans la wish list

    RépondreSupprimer
  5. Je lis ta chronique maintenant que j'ai publié la mienne et je ressens pareil vis à vis des personnages. Par contre pour la fin, je suis moins enthousiaste que toi ;)
    Mais ça reste une excellente lecture.

    On pourra en parler plus profondément si tu veux ^^

    RépondreSupprimer
  6. En cours de lecture. Il me manque encore des pièces du puzzle. Je ne sais pas encore où je vais. Je lirai toute ta chronique après lecture

    J'aime beaucoup la bannière noir et blanc de cette nouvellr déco

    RépondreSupprimer

Pour information, je modère les commentaires!
Si vous ne souhaitez pas que le votre apparaisse mais juste laisser une trace, merci de me le dire dans votre commentaire!
Merci d'être venu me rendre visite!