La femme d'argile et l'homme de feu de Helene Wecker

Synopsis : Lorsqu'elle se réveille en cette fin de XIXe siècle, Chava est dans une malle au fond d'un navire qui les emmène, elle et Otto Rotfeld, son nouveau mari, à New York, loin de la Pologne. Elle vient seulement de naître avec l'aspect d'une femme, l'esprit d'une personne qui a encore tout à apprendre et le besoin irrépressible de réaliser les moindres désirs de son maître. C'est une golem. Otto l'a fait fabriquer par un ancien rabbin qui a abandonné Dieu il y a longtemps pour se consacrer à l'occultisme. Or, avant même de pouvoir profiter de sa nouvelle épouse, il meurt en plein milieu de l'océan. La golem est désespérée : son unique raison de vivre a disparu et, en l'absence de son maître, c'est tout son entourage qu'elle entend. Leurs peurs, leurs besoins, leurs désirs, leurs peines. Arrivée à New York, elle vole du pain pour un enfant dont elle ressent profondément la faim. Bientôt lynchée par la foule qui ne tarde pas à l'entourer, elle est secourue et recueillie par le rabbin Meyer, qui l'héberge et l'introduit peu à peu à la vie, en commençant par la communauté juive de son quartier du Lower East Side...

Mon avis :
Entre la couverture et le titre, j'ai tout de suite été attirée par ce roman. C'est un joli petit pavé mais on entre assez facilement dans cette histoire et les pages se tournent aisément. Par contre, il ne faut pas s'attendre à un rythme très rapide, même s'il se passe beaucoup de choses et que l'on ne s'ennuie pas, il est plutôt indolent, on se laisse porter par le récit et les deux destins qu'il nous raconte. On croise beaucoup de personnages, petit à petit on apprend à les connaitre, à commencer par notre goleme et notre djinn. On comprend assez facilement leurs sentiments, on aime les voir s'éveiller à la vie et à tout ce qu'ils traversent. Ils ne sont pas humains mais en même temps ils en ont tellement les défauts et les qualités que bien vite on oublie leurs origines. Chava, notre goleme créée en Europe pour accompagner son "mari" en Amérique se retrouve toute seule après sa mort sur le bateau les transportant. Quant à Ahmad, le djinn, il atterrit dans l'atelier d'un artisan après mille ans enfermé dans un récipient. Commence alors pour eux la découverte du monde moderne et tout ce que cela peut entrainer....

Chava n'a plus de maitre et se retrouve donc libre. Sauf qu'un golem doit être dirigé sinon elle risque de perdre la tête. Son créateur en a fait une créature douée d'intelligence, d'une beauté brute et d'une capacité à rebondir assez importante. Heureusement pour elle, au milieu de la cacophonie des voix qu'elle entend, elle trouve une aide inespérée. Un rabbin la "reconnait" pour ce qu'elle est et propose de l'aider à se lancer dans la grande ville qu'est New York. Commence alors pour elle un voyage que l'on prend énormément de plaisir à vivre, on voit naitre petit à petit ses sentiments, on ressent ses doutes et ses peurs et on se demande de quelle manière les évènements vont tourner. On la voit se lier d'amitié avec des humains, se contrôler pour ne pas exploser quand il leur arrive des catastrophes et on arrive à sentir ses joies et ses peines. Rien n'est facile mais la plume très poétique de l'auteur nous permet sans difficulté de nous intégrer dans sa peau et dans son monde. La goleme devient plus humaine que la plupart des humains qui sont égoïstes, elle veut faire le bonheur autour d'elle à sa petite échelle mais elle craint aussi son caractère emporté et le fait qu'elle puisse lire dans les pensées des gens ne l'aide pas à se calmer. Mais elle va trouver dans cette grande ville des personnes sur qui elle peut compter, à commencer par Ahmad le djinn qui va lui ouvrir des portes qu'elle ne pensait pas accessibles.

Lui aussi a fort à faire avec ses découvertes, contrairement à Chava il connait déjà les humains et leur capacité de destruction. Il sait aussi qu'ils peuvent faire de belles choses et s'emploie à apprendre ce qu'il a manqué durant les mille ans où il a été enfermé. Plutôt égoïste, il cherche par tous les moyens à s'épanouir mais il n'a aucun filtre, dit un peu trop facilement ce qu'il pense ce qui va lui valoir des déboires. Il rencontre de manière tout à fait inattendue Chava et ils vont alors commencer à se voir, à créer des liens entre créatures qui, du côté de Chava, vont lui faire ouvrir les yeux sur les beautés du monde et du côté d'Ahmad lui permettre de se confier et de s'ouvrir lui aussi. J'ai adoré leur relation qui petit à petit, renforce leurs sentiments d'appartenir à quelque chose de plus grand. Ils ont tous les deux des choses à régler, ils ont du mal à se confier mais on voit bien aux moments qu'ils passent ensemble qu'ils vont y arriver au fur et à mesure. Sauf que l'intrigue proposée par l'auteur n'est pas si facile, ils vont devoir traverser des tempêtes pour arriver au final. Je me demandais de quelle manière les choses allaient se conclure et je dois dire que je n'ai pas été déçue du résultat, j'ai vécu cette aventure de la première à la dernière page en me laissant porter par ce conte des temps modernes, à la fois ancré dans le passé mais fidèle au présent. 

En bref, on se laisse porter par cette histoire d'une très belle manière de la première à la dernière page. On s'attache aux personnages, on est curieux de voir ce qu'il va leur arriver et quelles vont être leurs décisions. Si parfois on ne les comprend pas, l'auteur arrive quand même très facilement à nous faire ressentir leurs sentiments. On les voit s'éveiller à la vie dans notre monde moderne et on vit cette histoire à la manière d'un conte des mille et une nuits. Magique.

Note : 16/20

A lire si vous aimez :
- les récits qui vous transportent très loin de votre quotidien.

Passez votre chemin si vous n'aimez pas :
- les rythmes indolents

http://www.numilog.com/fiche_livre.asp?ISBN=9782221136393&ipd=1017

Pour en savoir plus et lire d'autres avis :
Logo Livraddict

1 commentaire

  1. Je suis vraiment tentée par ce roman ! La couverture est sublime en tout cas :)

    RépondreSupprimer

Pour information, je modère les commentaires!
Si vous ne souhaitez pas que le votre apparaisse mais juste laisser une trace, merci de me le dire dans votre commentaire!
Merci d'être venu me rendre visite!