Entre ciel et enfer de Christopher Buehlman

Synopsis : 1348, en France. Les fléaux se succèdent, la famine puis la peste, et certains esprits y voient l’œuvre de Satan. Delphine, qui prétend voir les anges et parler aux morts, annonce un affrontement imminent entre les damnés et le Ciel. Sauvée d'un viol par Thomas, un chevalier devenu bandit, elle le convainc de la conduire jusqu'à Avignon pour rencontrer le pape.

Mon avis :
J'aime beaucoup ce genre d'intrigue historique, j'étais donc curieuse de découvrir ce roman. Mais bien vite mon envie du départ a été biaisée par des personnages auxquels je n'ai jamais réussi à m'attacher, par une intrigue sympathique mais développée d'une étrange manière et une part de fantastique mystique qui n'est pas assez présente. C'est donc dubitative et déçue que j'ai terminé ce roman, ayant eu l'impression de passer à côté de quelque chose qui aurait pu me faire davantage vibrer. Je n'ai jamais vraiment réussi à me prendre au jeu de l'intrigue et même si j'étais quelque peu curieuse de voir quelle direction allait prendre l'auteur et ce qu'il allait faire vivre à ses personnages, ça a été plus difficile qu'autre chose d'avancer dans cette aventure.

Thomas fait parti d'une troupe de voleurs depuis qu'il a été destitué de son titre. Ils se retrouvent dans une ferme isolée où quasiment toute la famille est morte de la peste. Il ne reste qu'une jeune fille que certains aimeraient bien attraper. Mais Thomas ne les laisse pas faire et sauve la jeune Delphine. Celle-ci décide qu'il faut qu'il l'accompagne dans son périple pour sauver l'humanité des démons qui semblent prêts à attaquer (en même temps avec la peste il ne reste plus grand monde à sauver...). Passant d'abord par Paris, ils doivent rejoindre le pape à Avignon. En chemin ils rencontrent un ecclésiastique, le père Matthieu, qui va lui aussi les accompagner. L'étrange troupe va alors vivre des aventures assez intenses, faites d'étranges bêtes, de la crainte de la peste et des autres humains et surtout sans savoir ce qui les attend au bout du chemin.

Cette intrigue avait tout pour me plaire mais je n'ai jamais vraiment réussi à me plonger dedans. J'ai eu l'impression de lire des faits sans grand rapport entre eux et du coup je n'ai ressenti aucune fluidité dans ma lecture. Même si les idées présentes sont sympathiques et qu'elles m’intéressaient vraiment, je n'ai pas pu adhérer totalement à la plume de l'auteur ce qui fait que ma lecture a été assez complexe, tantôt les pages défilaient sans trop de mal et tantôt c'était la catastrophe et j'avais l'impression de ne pas avancer. Ce fut donc une lecture en montagne russe mais pas dans le bon sens du terme. Les personnages sont assez agréables mais à mon gout pas assez "humains" pour pouvoir comprendre leur évolution, leurs envies, leurs buts. L'auteur est d'ailleurs un peu sadique avec eux et ne les laisse jamais souffler. J'ai quand même bien aimé certaines choses que l'on apprend sur eux mais sans arriver vraiment à me mettre dans leur peau et à vivre cette aventure. Une lecture difficile donc alors qu'elle avait tout pour me plaire...

En bref, si le postulat de départ me plaisait beaucoup, je n'ai pas réussi à m'immerger dans le récit. On est curieux de savoir de quelle manière tout ce beau monde va s'en sortir mais je ne me suis jamais sentie reliée aux personnages ni à leur histoire. Pourtant la plume de l'auteur nous rend les évènements très visuels, on s'imagine sans peine les épreuves qu'ils traversent mais j'ai eu l'impression de lire un étalement de fait sans réel lien entre eux. Peut être qu'à un autre moment il m'aurait plu (j'ai adoré d'autres romans du même genre) mais cette fois-ci ça ne l'a pas fait.

Note : 12/20

A lire si vous aimez :
- les récits historiques, les guerres entre bien et mal et les personnages qui évoluent.

Passez votre chemin si vous n'aimez pas :
- les récits qui mêlent religion, maladie, une pointe de fantastique et la violence

Pour en savoir plus et lire d'autres avis : (en librairie le 10/09/15)
Logo Livraddict

Share:

1 commentaires

  1. Il me disait bien mais en ayant trop à lire, je ne l'ai pas pris. Finalement je ne le regrette pas !

    RépondreSupprimer

Pour information, je modère les commentaires!
Si vous ne souhaitez pas que le votre apparaisse mais juste laisser une trace, merci de me le dire dans votre commentaire!
Merci d'être venu me rendre visite!