Par le feu de Jane Casey

Synopsis : Le Crémateur. C'est ainsi que les média surnomment le tueur en série qui terrorise Londres. Sa particularité? Rouer de coups des femmes avant de les brûler vives aux abords des parcs de la ville. Il compte déjà quatre victimes à son actif. Alors que la police croit avoir mis la main sur le coupable, un cinquième cadavre est découvert. Le meurtrier court-il toujours ? Pour le lieutenant Maeve Kerrigan, jeune recrue de la police londonienne chargée d'enquêter sur Rebecca Haworth, la dernière victime, la tâche s'annonce des plus ardues : pas de témoin, des indices partis en fumée, une équipe misogyne qui ne la soutient pas... Tandis qu'une véritable psychose s'empare de la ville, elle décide de fouiller dans le passé de la défunte dans l'espoir de trouver des pistes susceptibles de la mener jusqu'au coupable. Rapidement, elle comprend que Rebecca n'était pas du tout la femme que l'on croyait...

Mon avis :
De temps en temps, un thriller "fait du bien". Ça fait flipper, craindre, espérer, pleurer et celui-ci est vraiment pas mal dans son genre même si j'avais deviné une partie de l'intrigue dans les premières pages ce qui fait que parfois la lecture a été un peu longue. Je me suis d'ailleurs demandée si c'était un fait exprès de la part de l'auteur ou si j'avais été assez fine sur le coup pour deviner...
En tout cas on est embarqué dans l'aventure dès les premières pages et la plume de l'auteur nous entraine très facilement dans son monde. Maeve est une jeune femme flic qui doit faire avec les traits  misogynes de ses collègues. J'ai trouvé ce côté-là un peu grossier dans le sens où l'héroïne doit se battre en permanence pour tenir sa place et qu'elle est aidée en ça par un de ses collègues (qui n'hésite pas lui aussi à lui faire parfois des petites réflexions). C'est un peu exagéré mais ça n'empêche pas le lecteur de s'attacher à elle et d'apprécier de la voir évoluer dans le monde des tueurs en série.
L'enquête est bien ficelée d'un côté, un peu moins de l'autre étant donné que l'auteur nous propose d'en suivre deux différentes. Mais Maeve ne lâche rien, elle veut comprendre qui était Rebecca et comment elle en est arrivée à se faire tuer et brûler dans un parc, victime désignée du Crémateur.
Plus on avance et plus les pistes semblent être nombreuses mais l'auteur n'a pas vraiment réussi à me perdre. J'ai par contre adoré la psychologie des personnages et leur façon d'avancer dans la vie. Maeve n'a pas un métier facile mais elle veut se battre pour être reconnue comme une vraie policière par ses collègues (que j'aurais parfois claqués...). Plus on approche du dénouement et plus j'ai pu vérifier ma théorie du début même si j'avoue que l'auteur a aussi su me surprendre par certains côtés. Un thriller assez violent mais qui laisse une belle part à la psychologie de ses acteurs. J'ai hâte de retrouver Maeve et ses collègues !

En bref, un premier tome qui nous présente des personnages récurrents et sympathiques, une plume agréable même si j'avais deviné une partie de l'enquête et des révélations en fin de tome qui donnent envie de retrouver tout ce beau monde ! 

Note : 14/20

A lire si vous aimez :
- les thrillers assez violents et découvrir de nouveaux personnages récurrents

Passez votre chemin si vous n'aimez pas :
- deviner trop tôt un pan de l'histoire (je n'ai pas réussi à conclure si c'était un fait exprès ou pas...)

Merci aux éditions 10-18 pour cette lecture ! Hâte de retrouver ces personnages sympathiques !

Pour en savoir plus et lire d'autres avis :
Logo Livraddict

Aucun commentaire

Pour information, je modère les commentaires!
Si vous ne souhaitez pas que le votre apparaisse mais juste laisser une trace, merci de me le dire dans votre commentaire!
Merci d'être venu me rendre visite!