Les cavaliers de l'apocalypse, tome 1 : Guerre de Larissa Ione

Synopsis : La fin des temps approche. Les cavaliers de l’Apocalypse devront choisir de préserver leur humanité et combattre aux côtés du Bien ou au contraire embrasser leur destinée et déchaîner l’enfer sur Terre. Quand Ares rencontre Cara Thornhart, il sait immédiatement que la jeune femme détient la clé de sa rédemption. Consumé par le désir et privé de tous ses pouvoirs lorsqu’il est près d’elle, Ares devra trouver le moyen de protéger cette fragile humaine du monde redoutable dans lequel il l’a entraînée ou se voir privé de tout ce qui lui est cher.

Mon avis :
Les personnages : Cara est une jeune femme spéciale. Elle a le pouvoir de soigner les animaux mais il s'avère fatal sur les humains. Elle a tué l'un de ses agresseurs et depuis s’apitoie un peu sur son sort. Elle a pourtant envie d'avancer et cela va lui être offert quand elle rencontre un chien des Enfers et que les choses s'enchainent. Naturelle, gentille, faisant attention à son prochain, elle plonge dans un monde dont elle ne soupçonnait pas l'existence. Elle y croit pourtant assez rapidement et elle comprend vite les tenants et les aboutissants de la guerre qui est en train d'éclater entre les cavaliers. Malgré sa santé qui décline, elle se prend vite d'affection pour Arès et ressent une attirance indéniable pour cet apollon... D'autant qu'il agit d'une manière tout à fait adorable quand il est en sa présence (enfin, presque tout le temps...). J'ai adoré apprendre à la connaitre et la voir évoluer dans ce monde plein de chaos, de peur, de mort et la voir se battre pour ce qu'elle croit juste même si elle doit y laisser la peau.
Arès.... ou Guerre sous sa forme démoniaque si son sceau venait à être détruit. Il se repait des guerres que son frère déclenche partout dans le monde mais il souhaite aussi conserver sa forme "gentille". C'est cette ambivalence qui va prévaloir pendant tout le roman. D'un côté il est violent, adepte du sang et de la peur et d'un autre il sait être adorable avec Cara, l'entourer de gentilles attentions même si au départ il est plus intéressé par ce qu'elle représente que par la personne qu'elle est vraiment. Il cache son jeu mais finit par craquer et par découvrir qu'il est capable de sentiments malgré tout.
Sa sœur Limos et son frère Thanatos sont toujours du bon côté alors que Reseph (ou pestilence sous sa forme mauvaise) a basculé lorsque son sceau s'est brisé. La guerre entre eux fait rage et j'ai beaucoup aimé les voir évoluer ensemble !

Ce qui m'a plu : Je n'ai jusqu'à présent lu que peu de livres ayant pour thème les cavaliers de l'apocalypse, j'étais donc curieuse de voir ce que l'auteur allait pouvoir nous raconter et je n'ai pas été déçue. La mythologie est vraiment sympathique bien que peu complexe. Les cavaliers sont 4, trois frères et une sœur et sont bons au départ. Ils sont protégés par des sceaux et si ces sceaux viennent à se rompre ils passent du côté obscur. Ils luttent donc pour maintenir la paix mais quand le sceau de l'un deux vient à se briser, ça devient forcément le début de la catastrophe.
Pestilence voit, par un enchainement de faits se briser le sien. Il essaye d'entrainer avec lui Arès donc le sceau est le plus facile à détruire. Mais Arès lutte pour le conserver d'autant qu'il a pris une forme tout à fait étonnante. J'ai adoré la façon qu'à l'auteur de nous présenter son monde, le rôle de chacun et ce qu'on attend d'eux. Les personnages sont vraiment sympathiques, je me suis tout de suite prise d'affection pour Cara et je l'ai soutenue du début à la fin. Quant à Arès, malgré le côté bougon et méchant qu'il essaye de montrer, on voit assez vite ce qu'il cache sous sa carapace !
Je ne me suis pas du tout ennuyée, les pages se tournent toutes seules et j'ai été prise par l'intrigue. J'ai espéré qu'il ne leur arrive rien, j'ai trouvé l'auteur assez sadique par moment, les blessés et les morts sont nombreux mais j'ai aussi adoré la bataille du bien contre le mal et la façon qu'ils ont de lutter contre leur nature profonde.
Les choses évoluent beaucoup, on comprend en même temps que Cara ce que sous entend sa position et lorsque arrive la bataille finale le stress monte encore d'un cran. Mais l'auteur nous réserve de nombreuses surprises que j'ai apprécié de découvrir ! Le dénouement m'a beaucoup plu et il me tarde déjà de retrouver ces cavaliers dans leurs aventures...

Ce qui ne m'a pas plu : La construction est somme toute assez classique. Même si la mythologie est sympathique ainsi que les personnages et que j'ai passé un très bon moment, j'ai trouvé que l'auteur n'innovait pas à ce niveau là par rapport à son autre série. Un homme, une femme, une attirance et la boucle est bouclée.

En bref, des personnages vraiment sympathiques qui évoluent dans un monde assez violent. Ils essayent pour la plupart de le préserver et j'ai trouvé la lutte bien/mal bien faite. L'intrigue est prenante et le dénouement génial. Une lecture bien sympathique et bien écrite même si globalement elle n'est pas très innovante.

Note : 17/20

A lire si vous aimez :
- les aventures épiques, les amours naissantes, la guerre sous-jacente...

Passez votre chemin si vous n'aimez pas :
- les guerriers virils, les femmes "sans défense" à leurs yeux et les scènes de sexe (bien que peu nombreuses)

Un grand merci aux éditions Bragelonne pour m'avoir permis de vivre cette chouette aventure avec ces Cavaliers....

Pour en savoir plus et lire d'autres avis :
Logo Livraddict

2 commentaires

  1. il m'a l'air bien sympathique, je le mets de ce pas dans ma wish list

    RépondreSupprimer
  2. je l'ai aussi lu et j'ai bien aimé le monde du livre, ainsi que ses personnages même pestilence qui, au fond de lui ne veut pas être comme ça

    RépondreSupprimer

Pour information, je modère les commentaires!
Si vous ne souhaitez pas que le votre apparaisse mais juste laisser une trace, merci de me le dire dans votre commentaire!
Merci d'être venu me rendre visite!